Itw exclu - Franck Belhassen (agent) : OM « Le cas Thauvin est paranormal »

Publié le 04 septembre 2013 à 11:00

Au surlendemain de la clôture du marché des transferts, Franck Belhassen, l'un des agents français les plus importants, livre son analyse de l'édition 2013 en exclusivité pour Foot sur 7.

Foot sur 7 - Quel bilan faites-vous de ce mercato estival ?

Franck Belhassen - Ce fut un mercato long et particulièrement difficile. Je constate que les mouvements ont été nombreux.

L'un des principaux mouvements aura été le départ de Florian Thauvin à l'OM dans les ultimes heures. Qu'avez vous pensez de ce feuilleton ?

Je lis un peu partout que Florian Thauvin a gagné son bras de fer avec Lille. Mais il n'a strictement rien gagné. Peut-être qu'il a eu ce qu'il voulait puisqu'il va finir par jouer pour l'OM. Sauf qu'il a énormément perdu en crédibilité. Dans cette histoire, le grand gagnant n'est autre que le LOSC. Le club nordiste avait acheté Thauvin pour 3,5 millions d'euros au mois de janvier dernier et le revend près de 15 millions sept mois plus tard. Réaliser une telle plus-value en aussi peu de temps est assez phénoménal.

A l'avenir, les cas comme celui de Florian Thauvin seront-ils fréquents ?

C'est un cas très spécial, certainement du jamais vu au niveau international. Pendant le mercato hivernal, il s'était engagé en faveur de Lille en son âme et conscience. Prêté à Bastia, il a ensuite effectué un bon premier semestre 2013, avant de remporter la Coupe du monde des moins de 20 ans avec l'équipe de France, cet été. Sans même avoir joué pour le LOSC, il voulait s'en aller. Finalement, c'est un cas unique, même paranormal. Qu'un joueur qui évolue dans un club depuis deux ou trois ou saisons ait cette attitude peut encore se comprendre. Mais Thauvin n'a même pas porté les couleurs du club nordiste. Il s'est fait « démonter » partout dans la presse et sera conspué dans tous les stades de France dans les prochains jours. Son image auprès de l'opinion publique est déplorable.

« Dans l'affaire Thauvin, le grand gagnant est le LOSC »

L'un de vos joueurs est-il déjà allé au bras de fer avec son club ?

Zoumana Camara était allé au bras de fer avec les dirigeants de Saint-Étienne en 2007, lorsqu'il évoluait chez les Verts. Il voulait absolument rejoindre le Paris Saint-Germain. Mais contrairement à Thauvin, il avait passé trois saisons complètes chez les Stéphanois. Il est tout à fait compréhensible qu'un joueur veuille rejoindre une écurie plus huppée, afin de pouvoir relever un nouveau challenge. A l'époque, le PSG avait déboursé six millions d'euros pour s'attacher les services de « Papus ». C'était presque un transfert hors-norme pour le club de la capitale cette année-là.

On s'attendait à ce que le PSG recrute un joueur supplémentaire dans les dernières heures du mercato. Finalement, cela n'a pas été le cas.

Au PSG, tous les postes sont doublés. Certes, Laurent Blanc avait expliqué qu'il manquait peut-être un joueur dans l'effectif. Mais Paris n'a pas acheté pour acheter, les dirigeants n'étaient pas dans l'obligation de recruter pendant ce mercato. De son côté, Monaco a dû se monter beaucoup plus entreprenant, à l'image de ce que le PSG avait entrepris au tout début de l'ère qatarie. Cet été, Paris n'a pas fait de forcing, le club de la capitale s'est contenté d'apporter une véritable touche qualitative à son effectif avec des joueurs comme Cavani, Marquinhos et Digne.

Franck Belhassen itw

 

« Leonardo n'a pas besoin d'être remplacé au PSG »

Mardi, Le Parisien évoquait le possible remplacement de Leonardo par Figo. Le PSG doit-il impérativement se trouver un nouveau directeur sportif ?

Personnellement, je ne crois pas aux pistes évoquées par Le Parisien qui mènent à Figo et Pauleta. Le mercato vient de se clore, les dirigeants ne vont rien précipiter. Ils ont eu les joueurs qu'ils voulaient et ont réussi à faire partir une bonne partie des indésirables. Ils ne sont donc pas dans l'urgence. Le directeur général délégué Jean-Claude Blanc et Olivier Létang, qui occupe le poste de directeur sportif adjoint, peuvent parfaitement assurer l'intérim. Comme Leonardo, ces deux hommes sont polyglottes. Ce qui permet de conclure l'arrivée d'un joueur demeure l'argent avant tout. Leonardo n'a donc pas besoin d'être remplacé.

Christian Gourcuff s'est dit écœuré par la gestion du dossier Mario Lemina, joueur qui a quitté Lorient pour rejoindre l'OM. Comment est-il possible que le président Loïc Féry ne l'ait pas pas consulté pour une telle transaction ?

La façon dont se sont déroulés les événements pour ce transfert est très surprenante. Christian Gourcuff, qui est un bâtisseur, a souhaité se désolidariser des agissements de son président, notamment en brandissant la menace du licenciement. Évidemment, si Féry veut vraiment le licencier, rien ne l'en empêchera.

Quel est le véritable prix de Gareth Bale ?

C'est ce que le Real Madrid a payé à Tottenham, à savoir 91 millions d'euros.

Combien de joueurs comptez-vous parmi votre clientèle ?

Nous sommes trois associés qui travaillons avec une trentaine de joueurs. La plupart d'entre eux évoluent en Ligue 1.

Combien de mouvements avez-vous réalisé cet été ?

Je n'ai pas compté, mais je dirais une vingtaine. Nous avons par exemple réalisé les transferts de Gaël Danic à Lyon et de Siaka Tiéné à Montpellier. Nous avons également fait venir des joueurs de l'étranger, comme l’Israélien Eliran Atar et le Danois Mads Winther Albaek, qui ont signé à Reims.

Par Arnaud LAPOINTE

Facebook
Twitter
email
Whatsapp