L’ASSE charge l’OL, son bourreau de dimanche soir

Le match de clôture de la 13e journée de Ligue 1 ayant opposé l’ASSE et l’OL n’a pas été un match calme, ni dans les tribunes ni dans les vestiaires.

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL affirme même avoir été agressé physiquement par le portier stéphanois Stéphane Ruffier. «Je me suis mis au milieu et mon souci n'était pas de faire le coup de poing. Je ne suis pas dans la même catégorie que Ruffier. Il est arrivé et m'a poussé dans le dos contre le mur », dit-il.

Le président de l’OL dit même avoir fait constater le «gros hématome» causé par l’agression de Stéphane Ruffier.

Mais du côté de l’AS Saint-Étienne, l’attitude des Lyonnais continue d’être pointée. Un communiqué du club disait : « Ni Stéphane Ruffier ni Fabrice Grange, l’entraîneur des gardiens de but de l’ASSE, n’ont eu de comportement violent à l’issue du derby, dans le tunnel menant aux vestiaires des deux équipes, alors qu’Emmanuel Orhant, médecin de l’Olympique Lyonnais, a eu une attitude indigne de sa fonction et volontairement provocatrice en chantant ''On est chez nous''».

L’ASSE a perdu ce match contre l’Olympique Lyonnais, dans son Stade Geoffroy-Guichard, sur le score de 1-2


Par Gary SLM
Publié le 12 novembre 2013 à 09:04 | mis à jour le 12 novembre 2013 à 09:04

Facebook
Twitter
email
Whatsapp