Bordeaux : Marc Planus « On ne luttera pas avec Paris et Monaco, voire Lille, mais… »

Publié par Gary SLM le 17 novembre 2013 à 15:48

La trêve internationale pourrait avoir regonflé le moral des hommes de Francis Gillot, le coach des Girondins de Bordeaux, surtout au regard des propos tenus par Marc Planus.

Bordeaux vient de se prendre une gifle par le promu le FC Nantes, une déconvenue que Marc Planus considère comme un accident au vu de la prestation girondine.

Il a confié sur le site de son club : « Quand vous perdez 3-0, il est toujours compliqué de dire que, dans le contenu du match, on n’était pas ridicule. Nous avons montré des intentions, nous sommes allés de l’avant. La première période était peut-être une des meilleures de la saison. Des deux côtés, c’est une affaire de réalisme et cela nous donne un score totalement opposé à la physionomie du match. Cela dit, ce score, il est réel. C’est dommage car, avec la trêve juste derrière, il aurait été mieux de terminer sur une bonne note. Il faudra aller chercher quelque chose à Rennes et cette défaite nous motive encore plus. Dans le contenu, nous devons garder cette philosophie. Aller vers l’avant et nous créer un maximum d’occasions. Ce match, on le rejoue dix fois, on le gagne dix fois. J’en suis sûr.»

Bordeaux traine en ce moment à la 12e place du championnat de Ligue 1 après 13 journées. Son parcours en Europa Ligue n’incite pas non plus à l’optimisme même si les joueurs gardent confiance en l’avenir.

Le défenseur français de 31 ans a rajouté : "Notre problème, c’est la régularité mais je reste convaincu que nous pouvons faire quelque chose dans ce championnat. On ne luttera pas avec Paris et Monaco, voir Lille mais avec les autres équipes, on peut faire de bonnes choses. Après, comme je l’ai dit auparavant, il y aura les blessures, la Coupe d’Europe, les parcours dans les coupes nationales. Cela prend de l’énergie pour la L1 mais je suis optimiste quant à la qualité du groupe et ce dont il est capable."

Afficher les commentaires