Canal+ - Éric Besnard « Qu’on l'aime ou pas, le PSG draine une audience importante »

Publié le 23 novembre 2013 à 07:07

Directeur de la rédaction football de Canal+, Eric Besnard aborde l’actualité footballistique en exclusivité pour FOOT-SUR7. Le journaliste évoque également son club de cœur : le Stade Rennais.

FOOT-SUR7 - Avec les médiocres résultats de l’OM en Ligue des Champions, Canal+ a choisi de se focaliser sur le PSG. Ne craignez-vous pas une forme d’overdose chez certains de vos abonnés qui ne portent pas le club de la capitale dans leur cœur ?

Eric Besnard - Canal+, en Ligue des Champions, se focalise désormais, ce qui semble logique, sur le seul club français encore qualifié pour la compétition, et susceptible, qui plus est, de la gagner ! Qu’on aime ou qu’on n’aime pas le PSG, le club parisien, avec ses résultats et ses « stars », draine une audience importante, voire très importante, les soirs de Ligue des Champions…

Si le PSG atteignait la finale de la Ligue des Champions cette saison, quelle audience pourrait réaliser le groupe Canal+, sachant que cette rencontre devrait être diffusée en clair sur D8 ?

Aucune prévision, mais il est certain que si le Paris St-Germain, ou tout autre club français, brille en Ligue des Champions, ce ne peut être que bénéfique, en terme d’audience, pour Canal+. Il suffit de se souvenir du record d’audience historique de la chaîne, la saison passée, pour PSG—Barça, avec 3,8 millions d’abonnés pour un programme crypté !

De nombreux téléspectateurs se plaignent de devoir payer pour regarder des matches de football. Se dirige-t-on vraiment vers le « tout payant » ?

C’est un problème complexe. Il faut savoir que les ayants-droits sont de plus en plus gourmands, et réclament des sommes que les chaînes gratuites, dont le modèle économique diffère des chaînes payantes, ne peuvent donner… Mais cet argent, en échange, contribue à faire vivre le sport en France au plus haut niveau, en lui apportant un financement compétitif, financement nécessaire par rapport à l’étranger. A partir de là, notre mission est de valoriser, de magnifier l’évènement sportif, afin d’offrir à nos abonnés le ou les meilleurs contenus possibles, ce qui est plus que jamais le cas sur Canal+.

MULTIFOOT

Vous présentez le « Multiplex » sur Canal+ trois fois par saison. Pourquoi n’y a-t-il pas plus de journées de Ligue 1 sous cette forme ?

Tout simplement parce que les droits octroyés par la Ligue ne nous permettent pas de réaliser ce multiplex, avec les 10 matches à la même heure, que lors des 1ère, 37ème et 38ème journées…

« Les supporters rennais attendent une Coupe depuis trop longtemps »

Vous êtes supporter du Stade Rennais depuis votre enfance. Le club breton peut-il espérer décrocher une place européenne cette saison ?

Je l’espère depuis tant d’années… Mais il y a parfois un décalage entre l’image que l’on a de Rennes, celle d’un club dont l’actionnaire est milliardaire, et les possibilités réelles de ce club qui ne possède que le 7ème budget de Ligue 1. Disons que les récents résultats, avec les finales de Coupes perdues contre Guingamp et St Etienne, sans parler de la demi-finale perdue contre Quevilly, n’ont fait qu’accentuer cette frustration… Rennes a les moyens, oui, avec un peu de chance, de terminer un jour sur le podium et de jouer la Ligue des Champions, comme Auxerre ou Montpellier ces dernières années ; mais il faut faire vite, car les budgets du PSG et de Monaco ne permettront plus, bientôt, si ce n’est déjà le cas, de ne se battre que pour des accessits…

Rennes possède un actionnaire fort. Pourquoi n’injecte-t-il pas plus d’argent sur le marché des transferts ?

C’est une question que beaucoup se posent, mais je pense que l’actionnaire a fait des efforts importants lorsqu’il a repris le club en mains en 98, sans en être récompensé ( souvenons-nous des folies Lucas et Turdo )… L’actionnaire, en cette période économique compliquée, ne peut se permettre, non plus, de faire n’importe quoi, surtout que le football occasionne souvent beaucoup de dépenses pour zéro recette et beaucoup de critiques… Estimons nous déjà heureux d’avoir un club stable, qui ne joue plus le yoyo avec la Ligue 2 comme dans les années 80 et même 90, et croisons les doigts pour gagner cette Coupe que les supporters rennais attendent depuis trop longtemps…

Par Arnaud LAPOINTE

Facebook
Twitter
email
Whatsapp