Marseille : les Yankees boycottent le déplacement à Lille

Publié le 01 décembre 2013 à 16:21

Une fois n'est pas coutume, l'Olympique de Marseille devra se passer d'un de ses groupe de supporteurs. Les Yankees, ultras résidents du virage nord au stade Vélodrome, ont annoncé qu'ils ne feront pas le déplacement à Lille.

Depuis le début de la saison les arrêtés préfectoraux ne cessent de sévir sur le football français. Une semaine après les débordements observés avant la rencontre opposant Nice à Saint-Etienne, la préfecture du Nord a décidé de prendre les devants. En voici un extrait.

"(L'arrêté) interdit l'accès au stade Pierre-Mauroy (aux supporters marseillais qui ne voyagent pas avec le convoi officiel - et le regroupement sur la voie publique des supporteurs de l'Olympique de Marseille sur les communes de Villeneuve d'Ascq et Lezennes (près de Lille) de 14H00 à minuit le 3 décembre 2013."

En réponse à celui-ci, le groupe ultras marseillais des Yankees a refusé de se rendre à Lille. Michel Tonini, porte-parole de cette association de supporteurs, en a expliqué les raisons samedi à l'antenne de RMC.

"Trop, c'est trop. Qu'ils arrêtent de nous prendre pour une masse humaine. Les supporters sont aussi des citoyens français qui ont le droit et la liberté de se déplacer. On va nous mettre dans un convoi, nous faire patienter comme dans un centre de rétention avant de nous parquer dans le stade comme des animaux."

Le leader des Yankees a également dénoncé la stigmatisation systématique que subissent les Ultras dans l'hexagone, ainsi que l'injustice de cette mesure. Effectuant par ailleurs une comparaison pour étayer ses propos.

"S'il y a 200 abrutis qui foutent le bordel chez les supporteurs, ce n'est pas une raison pour punir tous les supporteurs. Ou alors, quand il y a un ministre qui vole, il faut virer tous les ministres."

Par Eitel Mabouong

Facebook
Twitter
email
Whatsapp