PSG : Fair-play financier - Al-Khelaïfi "des avocats" étudient tous..."

La hantise des supporters du PSG, c’est que l’UEFA, dans le cadre de son fair-play financier, porte un coup d’arrêt au gigantesque projet du PSG en invalidant le contrat du club avec Qatar Tourism Authority.

Cette peur de la décision de l’UEFA ne semble pas habiter le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, lequel s’est montré très certains d’avoir fait les choses comme il faut.

Dans l’interview qu’il accordé à L’Equipe, le président du Paris Saint-Germain affirme qu’une orde d’avocats « très compétentes » font en sorte que le « dossier ne souffre d’aucune contestation possible.»

D’après lui, « Ce contrat n'est pas un artifice comptable. Il repose sur des réalités… » Pour le président parisien, un refus de « l’UEFA » de valider le contrat avec « QTA » serait « comme si elle refusait » que le PSG intègre dans ses comptes « son contrat avec Emirates », son « sponsor maillot (25 M€ par an).»

Nasser Al-Khelaïfi explique qu’il « s’agit exactement du même type de contrat.» Pour lui, « tout se passera bien lorsque l'UEFA rendra prochainement ses conclusions. »

A la question de l'impact sur la stratégie de développement du PSG, en cas de non validation de son contrat par l'UEFA, le président du club francilien répond :

"Rien ne va changer parce que tout ce que nous entreprenons est accompli dans le respect des lois. Des avocats et beaucoup de personnes très compétentes font en sorte que notre dossier ne souffre d'aucune contestation possible. J'insiste : tout est légal. Donc pourquoi nous refuserait-on la validité de tel ou tel contrat ?"




Par Gary SLM
Publié le 02 janvier 2014 à 07:02 | mis à jour le 02 janvier 2014 à 07:02

Facebook
Twitter
email
Whatsapp