L1 - OL / AS Monaco : Pourquoi Aulas n'est-il pas monté au créneau ?

Publié le 17 mars 2014 à 10:43

C'est qu'on l'a connu beaucoup plus virulent, Jean-Michel Aulas. Alors que dimanche après-midi, il assistait au Stade Gerland à la victoire contestable d'une AS Monaco bien aidée par trois erreurs du corps arbitral, le président de l'OL, dans une inhabituelle volonté d'apaisement, n'a pas souhaité alimenter la polémique.

Finis les coups d'éclats et les déclarations tapageuses d'après match, Aulas a préféré faire preuve d'empathie envers Freddy Fautrel et ses assistants, profitant des circonstances pour plaider en faveur de l'arbitrage vidéo.

« Je pense que c’est un débat qui est vieux comme le monde. C’est clair que, statistiquement, sur les trois buts, il y a trois erreurs que l’on peut qualifier d’erreurs de jugement. Maintenant, on sait très bien que les arbitres sont dans des conditions très difficiles » , a-t-il commenté au micro du Canal Football Club, en présence de l'arbitre venu s'expliquer à l'antenne.

« Je ne poserai pas la question de l’homme mais la question des moyens technologiques, car c’est vrai qu’a posteriori, sur les trois buts la vidéo montre qu’il y a hors-jeu. »

D'un point de vue comptable, cette défaite Lyonnaise hypothèque ses chances de terminer sur le podium, le tout à 10 journées de la fin du championnat.

Par Hakim Maludi