La "finance" (PSG) a définitivement calmé les ardeurs du "peuple" (ASSE)

Publié par Gary SLM le 17 mars 2014 à 20:15

Lucas Moura & Loic Perrin PSG - ASSE (29e journée de L1)

L'ASSE commençait à sérieusement prendre gout à l'appellation "bête noire du PSG". L'ogre français qui n'appréciait pas ce titre usurpé a démontré dimanche, en match de clôture de la 29e journée de Ligue 1, qu’il n’autorisait aucun club de L1 à avoir des certitudes face à son onze.

En battant l'As Saint-Étienne 2-0 au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain a tenu à mettre chacun à la place qui convient. Saint-Étienne est une équipe ambitieuse, mais qui n'a pas encore les moyens d'assumer ses envies. Côté parisien, la forme n'y était pas forcement, même si chaque accélération a laissé des traces aux stéphanois. Avec les présences dans ce club de Zlatan, Cavani, Lucas, Lavezzi..., ce PSG ne pouvait clairement pas être à la merci de Sainté.

Le "peuple" a besoin de la "finance"

Les Verts du "Peuple" ne sont logiquement pas parvenus à renverser la puissance bleue de la "Finance", comme aiment à le dire certains. Le résultat de ce match est aussi un message de ce que seule la volonté ne peut désormais plus tout permettre dans le foot de haut niveau.

Monaco et Paris devancent les autres clubs du championnat, leurs situations financières montrent que l'envie, le courage et même la motivation ne passeront qu'après l'argent.

Saint-Étienne a donc tout intérêt à creuser la nouvelle piste explorée par ses dirigeants, celle de transformer ses fans en socios pour se faire une santé financière.

Afficher les commentaires