Ligue 1 - OM : Valbuena règle ses comptes

Mathieu Valbuena est remonté, et ça s'est vu cet après-midi en conférence de presse. Récemment accusé d'un manque d'implication à l'OM et dans le même temps soupçonné d'égoïsme, le milieu offensif marseillais était soupçonné d'avoir déjà la tête au Brésil, et de s'économiser en vue de la compétition à venir. Décidé à tordre le cou à ces rumeurs, Mathieu Valbuena a abordé le sujet d'un ton ferme et offensif face aux journalistes.

"Aujourd'hui ce que je vois, ce qui a été dit, c'est que Valbuena a des problèmes dans le vestiaire, Valbuena ne fait pas de passes à Thauvin, André Ayew et consorts, Valbuena a un manque d'investissement... Voilà c'est un tout. Ça je ne peux pas le laisser passer. Je n'ai pas à prouver à qui que ce soit, mon investissement, l'amour que j'ai pour ce club et surtout ce que j'ai apporté depuis pas mal d'années."

Tendu et énervé, Valbuena est apparu excédé par l'amoncellement de rumeurs l'entourant, notamment celles touchant à son comportement et à sa prétendue rivalité avec Florian Thauvin : "Les gens ont la mémoire courte. Les faits sont là, aujourd'hui l'OM est en grande difficulté, et à mon grand désarroi. La réalité est là. Après, qu'on dise que je fais plus d'efforts en équipe de France... À un moment donné, il faut arrêter. C'est la facilité qu'on dise que j'ai déjà la tête au Mondial. Quand on m'a dit ça, au début, j'ai pensé que c'était une caméra cachée. Vous dites ce que vous voulez sur les performances, j'encaisse, pas de soucis. Mais quand c'est sur des comportements, apparemment j'aurai un contentieux, une forme de jalousie avec Thauvin, mais donnez moi une bonne raison d'être jaloux de Thauvin... Moi je n'en ai pas, mais donnez-m'en une."

S'il a reconnu qu'il avait bel et bien la Coupe du Monde dans un coin de la tête, le meneur de jeu marseillais a réfuté l'idée selon laquelle il galvaudait sa saison en club pour se consacrer pleinement à la tunique bleue. Conscient de son niveau de jeu insuffisant, il a également tenu à assumer ses responsabilités : "Ce sont des choses comme ça qui me dérangent, et que je ne peux pas laisser passer. Cinq passes décisives, deux buts, c'est nul. Il faut le dire, je le dis, je balaie devant ma porte. Mais après qu'on remette en cause mon investissement, je ne peux pas l'accepter. Qu'on me dise que j'ai la tête à l'équipe de France, à la Coupe du Monde... Oui j'ai la tête à la Coupe du Monde, tous les jours. Quel joueur ne pense pas à la Coupe du Monde ? N'importe quel joueur y pense. Ça ne m'empêche pas d'essayer de tout donner à l'Olympique de Marseille. Aujourd'hui ça ne marche pas. Mais il ne faut pas avoir la mémoire courte. Toutes les années que j'ai passé ici, j'ai montré beaucoup de régularité et j'ai beaucoup apporté au club, comme il m'a beaucoup apporté. Il faut être juste."





Par Hakim Maludi
Publié le 27 mars 2014 à 23:50 | mis à jour le 27 mars 2014 à 23:50

Facebook
Twitter
email
Whatsapp