Simone Rovera : L'élimination du PSG, "c'est l'erreur de Laurent Blanc !"

Publié le 26 avril 2014 à 18:50

Journaliste, consultant et correspondant pour Equipe21, Sky Sport et Tuttosport..., Simone Rovera est revenu pour vous sur l'actualité du PSG et le regard des italiens sur le club de la capitale. Rencontre.

L'élimination du PSG par Chelsea :

« J'ai été déçu, car je ne m’attendais pas à ça. Je ne m’attendais pas à avoir un Paris Saint-Germain aussi arrogant. Sur les demi-finales, on a vu certains matchs que l'on peut jouer pour ne pas les perdre, défendre suffisait pour gagner. Selon moi, c'était trop médiocre pour ressortir de Stamford Bridge en étant qualifié ! Dans le discours de l'entraîneur et des joueurs, l'équipe a été à Chelsea pour imposer son jeu, pour tenter de gagner. En faisant cela, ils ont pris un très gros risque. C'est sûr que si Paris gagne ce match, c'est en quelque sorte une consécration sur la scène Européenne car aller s'imposer là-bas... Mais au contraire de cela, on a découvert les faiblesses mentales de cette équipe, des faiblesses auxquels ont ne s'attendaient pas car on n'a jamais vu le Paris Saint-Germain face à certains adversaires forts physiquement, techniquement et mentalement. Laurent Blanc a fait sa seule erreur de la saison, car le Paris-Saint-Germain devait aller là-bas pour ne pas perdre et non pour gagner. »

Donc la cause principale de cette élimination, c'est l'entraîneur ?

« Verratti et Matuidi en sont à leur deuxième Ligue des Champions. Ils avaient déjà joué un quart de finale contre Barcelone ainsi que le match aller contre Chelsea. Ce n'est pas l'expérience nécessaire pour contrer ce qu'il y avait en face, c'est-à-dire un grand stade, un entraîneur qui est sans doute l'un des meilleurs tacticiens du monde et surtout un motivateur qui avait surchargé l'ambiance de Chelsea et qui avait préparé une guerre ! Alors quand tu sais cela et que tu en as connaissance, tu peux organiser différemment ta tactique. Pour cela c'est l'erreur de Laurent Blanc. Après, Blanc a de bons joueurs. Il a préféré choisir des joueurs qui n'ont pas réussi à être à leur niveau habituel. Ça, c'est la faute de l'équipe ! Cavani est passé à côté du match, mais pour moi, la première erreur vient de Laurent Blanc. Il fait une bonne saison, mais pour ce match je ne suis pas convaincu qu'il est fait les bons choix. »

La prolongation de Laurent Blanc.

« Oui je pense que ça va se faire. C'est sur que d'autres clubs pensent à lui, mais je ne pense pas qu'il y ait un intérêt concret de Manchester United. Ça serait un bon choix de la part des dirigeants du Paris-Saint-Germain de le maintenir en fonction. Il a apporté des choses très positives dans le jeu, deux trophées et surtout c'est toujours mieux pour un club qui veut tout gagner d'avoir un projet de 2 ans minimum. Car on a déjà vu cette saison ce que ça pouvait donner avec des joueurs qui avaient déjà joué un an ensemble. Alors on peut imaginer qu'avec un entraîneur ça pourrait être pareil. »

Maldini en tant que directeur sportif ?

« Je pense que s’aurait été plus simple et plus intéressant s’il y avait encore Ancelotti ou quelqu'un de la trempe de Léonardo. Car si l'ancien défenseur était un joueur de haut niveau, il n'a jamais eu un rôle comme cela. Je ne crois pas qu'il va commencer un travail qu'il n'a jamais exercé, surtout au Paris-Saint-Germain. C'est très compliqué car le président a une énorme confiance envers Olivier Létang ( directeur sportif adjoint ). Il y a le problème de Laurent Blanc qu'il voudrait avoir toutes les clés du mercato, mais sur ce plan-là, il n'a pas beaucoup été écouté cet hiver. Car même s’il réussit à avoir Yohan Cabaye, c'était le quatrième choix du milieu et je ne le vois pas devenir titulaire la saison prochaine, surtout si les trois du milieu de terrain actuel restent au club. Laurent Blanc est un bon entraîneur, mais pas un directeur sportif et comme il veut plus de poids dans le recrutement... C'est compliqué pour Nasser de gérer ces choses-la. »

Un joueur comma Motta a lancé un message à ses dirigeants en demandant un peu plus de concurrence au sein de l'effectif. Thiago Silva l'a approuvé ...

« Le discours est plus général car quand Motta dit qu'il faut de la concurrence, il dit peut être quelqu'un qui prend ma place, mais je ne suis pas sûr qu'il parle de la concurrence au milieu de terrain. Je pense que s’il se met lui-même en premier plan mais c'est pour envoyer un message plus général. Suite au match contre Evian, Silva m'a affirmé, en parlant des déclarations de Motta, que ce n'est pas au milieu qu'il faut de la concurrence, mais à la place de tout le monde. Je pense que les deux ont parlé du milieu pour montrer l'exemple où il y a déjà des hommes forts afin de pointer le doigt ailleurs. Maintenant, si n'importe quel joueur d'expérience arrive, il pourra amener de nouvelles choses. Pjanic à l'expérience de la Ligue des Champions ( 25 matchs avec OL ), Pogba également ( 14 matchs ). Il faudrait des joueurs avec une vraie expérience de la Ligue des Champions et qui l’ont déjà gagné et qui arrivent à améliorer cette équipe. Des joueurs comme Thomas Müller ou Cesc Fabregas. Mais c'est très important que les deux joueurs aient lancé des messages, car ça réveille leurs coéquipiers qui ne sont pas capables de tenir leur place. Comme Laurent Blanc le dit si bien « la concurrence fait pour pousser vers le haut et non vers le bas. »

Dani Alves aussi a gagné la LDC...

« On peut effectivement penser à lui car aujourd'hui, il est l'un des meilleurs latéraux au monde. Mais il a 30 ans et il risque d'exploser à la coupe du monde. Ça risque d'être dur de le prendre à Barcelone. Je pense que le PSG doit aller chercher des joueurs plus jeunes pour son projet d'avenir. Après pour parler de recrutement il faut attendre la décision du fair-play financier, car imaginez si Pogba vient et qu'on lui dit qu'il ne peut finalement pas jouer la Ligue des Champions .. C'est très compliqué. »

Justement le fair-play financier, vu d'Italie ça donne quoi ?

« En Italie, on attend de voir ce qu'il va se passer, car le Paris-Saint-Germain est toujours considéré comme le grand ogre avec beaucoup d'argent qui vient prendre les joueurs de notre championnat. On ne comprenait pas pourquoi il y avait le règlement financier et que Paris n'était pas touché par cela. Après, Paris a été rattrapé par le bilan avec ce fameux contrat QTA ( Qatar Tourism Authority ). Il faut voir si celui-ci va être accepté. On a beaucoup de doutes sur ce contrat car l'Italie a été un jour le pays le plus riche de foot, peut-être pas le plus important, mais le plus riche. Alors que maintenant il risque de devenir le cinquième championnat européen. »

"Pastore ? ...il va peut-être revenir en Italie"

Lavezzi a Chelsea ?

« Le joueur intéresse le club anglais depuis janvier. Mourinho l'apprécie beaucoup. Maintenant, des attaquants, si un joueur devait partir, ça serait lui. Mais je le répète aujourd'hui, rien n'est envisageable du côté mercato, car si tu ne peux pas recruter ou que tu ne peux pas inscrire les recrues en Ligue des Champions, le club ne changera pas son effectif. Pastore proche de partir va peut-être rester. Rabiot qui n'a pas accepté sa prolongation de contrat devra sûrement rester également. Il y a beaucoup de joueurs qui veulent venir afin de gagner des trophées et gagner également un gros salaire. Mais cette hypothèse de sanction freine tout cela. »

Pastore a-t-il un avenir au Paris-Saint-Germain ?

« Si le mercato est ouvert, c'est-à-dire qu'il n'y a aucune sanction au niveau des transferts et qu'ils peuvent ajouter les recrues dans la liste pour la Ligue des Champions, je pense que le joueur peut vraiment partir. Il va peut-être revenir en Italie, mais je pense qu'il est bien à Paris et qu’il veut rester dans ce club. S’il part, ça sera un échec pour lui. Mais si le club reçoit une belle offre, ils (les dirigeants) l'étudieront la situation. »

Offre de MU pour Cavani ?

« Le club n'a aucun intérêt à le vendre même si dans la tête du joueur un départ est possible... Paris n'est pas le paradis qu’il espérait. Ce n'est pas une question d'argent, car même si QTA ne passe pas, le Paris-Saint-Germain pourra toujours trouver des moyens avec d'autres contrats voir d'autres sponsors. Donc le club n'a pas besoin de vendre des joueurs. La seule raison de son éventuelle vente serait que le joueur force la main à ses dirigeants. »

Thiago Silva penserait à la coupe du monde...

« On pourrait comprendre qu'il a peur de se blesser. Pour lui, la coupe du monde au Brésil c'est l'occasion de sa vie. Il a confirmé qu'il voulait bien finir la saison avec le club avant de penser à la coupe du monde. Contre Evian, il avait plus d'envie. Il cherchait à gagner ce match et ont l'a même vu comme deuxième attaquant dans les dernières minutes de jeu dans la surface de réparation adverse. Seulement, il a fait un mauvais match, il est moins précis et souvent en retard. Il lui manque un peu de vitesse, et la vitesse selon moi, c'est de la gestion. Il serait dommage pour lui s’il se blesse avant la coupe du monde alors que le Paris-Saint-Germain a déjà atteint ses objectifs ! Car même en alignant la CFA pour cette fin de saison, le Paris-Saint-Germain sera à nouveau champion de France. C'est normal que le joueur y pense comme il est tout à fait normal qu’il affirme le contraire. De toute façon, même à 50 % de ses capacités, il reste le meilleur défenseur du club. »

Marco Verratti

« Cette fin de saison est très importante pour lui. Il est en balance pour la coupe du monde. Soit il y va, soit il la regarde à la télévision. Contre l'équipe d'Évian, il a plutôt été positif car il a cherché à faire des choses sans trop avoir le ballon par ses coéquipiers. Car entre Cabaye, Rabiot et lui, il n’y avait aucun dialogue ! Les joueurs ont joué à leur façon, mais pas ensemble. Marco a quand même montré qu'il avait un niveau supérieur aux autres. Après ce trou noir de Chelsea, je pense qu'il va bien finir la saison.

Motta qui ne s'est pas blessé de la saison, est-ce un risque pour l'Italie ?

« Non. C'est un joueur qui est très professionnel, c'est un des premiers qui arrivent à l'entraînement. Il prépare bien son corps avant les entraînements. Le précédent entraîneur voulait constamment l'avoir à disposition, mais après sa blessure à l'Euro 2012, le joueur n'a pas su réellement revenir. La saison précédente a été un cauchemar pour lui.

l'Italie à la coupe du monde

« Tout le monde respecte et craint cette équipe, cela me fait avoir de la confiance. Le rêve c'est d'arriver en demi-finale, mais déjà sortir du groupe serait un très bon résultat. Cependant, à plus de 40 jours d'ouverture de la coupe du monde, il y a plusieurs points d'interrogation, notamment sur les noms des joueurs. C'est assez paradoxal car le sélectionneur italien a affirmé qu'il avait en tête de liste des 18 joueurs. La seule certitude, c'est le dispositif en 4-3-1-2. »

Par François Poiret, Web Radio Ohvillelumiere.

Par Gary SLM

Facebook
Twitter
email
Whatsapp