Mercato - PSG : Entretien - Simone Rovera "Perdre Verratti, un crime !"

Alors que le Paris Saint-Germain a été l'un des premiers à lancer son mercato avec le recrutement précoce de David Luiz, le club s'active désormais pour finaliser au moins deux autres arrivées au poste de latéral droit, ainsi que dans le secteur offensif. Pour comprendre le fond et les objectifs des mouvements estivaux parisiens, Foot sur 7, présent sur les ondes de la web-radio Oh Ville Lumière, a sollicité l'expertise de Simone Rovera, journaliste à Tuttosport, Sky Sport, et consultant pour L'Equipe21.

Foot-sur7 : Bonjour Simone, l'actualité du mercato parisien, dans le sens des arrivées, est principalement animée par la rumeur Ángel Di Maria. D'après la presse, l'affaire pourrait même bientôt être conclue. Selon vous, est-ce la recrue qu'il faut au PSG, la recrue qu'il manquait tant au poste de 3ème attaquant ?

Simone Rovera : Bonjour ! C'est un bon joueur, c'est un excellent joueur. Après, il faut voir ce que Paris doit faire pour arriver à lui. En Espagne, il y a surtout un média qui l'annonce très proche de Paris, à savoir AS plutôt que Marca et les autres médias. Je suis sûr qu'il y a un intérêt pour lui et qu'il y a eu des contacts, mais je ne pense pas qu'il soit si proche du PSG que certains veulent le voir. Surtout qu'en connaissant la situation économique du PSG (ndlr : restrictions liées au fair-play financier), pour l'arrivée de Di Maria, il faudrait d'abord le départ d'un joueur important. Sur le terrain, il serait très intéressant parce qu'il peut jouer au milieu, il peut jouer avec les attaquants, c'est un joueur complémentaire avec ce qu'il y a déjà à Paris. Après, si son arrivée doit entraîner le départ, par exemple, d'un joueur comme Cavani, pour moi, ça ne serait pas une bonne affaire. Moi je préférerai garder Cavani plutôt que de le faire partir pour prendre Di María.

Foot-sur7 : Justement, à ce sujet, Marca évoquait en début de semaine l'existence, au PSG, d'une liste de joueurs dits intransférables. Une liste qui comprendrait Ibrahimovic, Verratti, Marquinhos, Lucas, Thiago Silva et Cavani. Pensez-vous qu'il y ait effectivement certains joueurs pour lesquels le PSG n'accepterait aucune négociation, quel que soit le prix ?

"Cavani est intransférable, mais si un grand club fait une grosse offre ..."

Simone Rovera : Oui, je pense que c'est normal : Il y a des joueurs qui sont le symbole d'aujourd'hui, et d'autres qui seront le symbole de demain. Je pense que Thiago Silva, plus pour son statut international que pour ses performances de ces derniers mois, il est intransférable. C'est comme ça dans chaque grande équipe, il y a des joueurs que tu ne vas pas vendre car c'est grâce à eux que tu bâtis ton image dans le monde entier. Perdre Verratti, ça serait un crime ! Surtout qu'aujourd'hui, même s’il pourrait éventuellement avoir une revalorisation, son salaire reste très contenu par rapport à la qualité qu'il a, et en comparaison à ce qu'il pourrait toucher au Real, au Barça ou en Angleterre. Marquinhos aussi deviendra l'un des meilleurs défenseurs du monde, donc c'est normal de vouloir le garder. Pour Cavani, sur le papier il est intransférable, oui ! Mais après, s’il y a des offres qui peuvent arriver et lui faire changer d'avis...

Foot-sur7 : Vous pensez donc que Cavani pourrait vraiment décider de quitter le club s’il n'obtenait pas satisfaction quant à sa demande d'évoluer plus souvent dans l'axe ? On continue de parler de lui du côté de Manchester United.

Simone Rovera : Sincèrement, s’il veut partir parce qu'il n'est tout simplement pas heureux à 100% à Paris, ça serait normal, il n'y aurait rien d'extraordinaire. Partir, pour l'instant, ce n'est pas concret comme hypothèse, mais s’il y a un grand club, plus important, plus riche et plus puissant que le PSG, comme les deux grands clubs espagnols, et même Manchester United, c'est le genre de clubs qui font rêver tout joueur. Il ne partirait pas parce qu'il ne veut plus jouer à droite à Paris, ça n'est pas ce type de raison qui peut mettre en tête l'idée d'un départ, mais plutôt l'idée d'essayer de convaincre son entraîneur de changer quelque chose.

"Serge Aurier, ce n'est pas le joueur qui peut faire rêver les supporters, ce n'est pas un joueur qui améliore la qualité de l'équipe pour être plus fort en Ligue des Champions."

Simone Rovera :La Coupe du monde d'Aurier n'a pas été extraordinaire. Au niveau Ligue 1, il a démontré l'année dernière qu'il était un excellent défenseur; après... c'était sa première année au top niveau. Au PSG, il peut gagner sa place, au moins comme remplaçant de Van der Wiel, ou comme première option pour le couloir droit si Van der Wiel n'est pas apte physiquement, puisqu'on a découvert, ces dernières semaines, que son problème au genou n'est pas tout à fait résolu. Mais concernant Serge Aurier, ce n'est pas le joueur qui peut faire rêver les supporters, ce n'est pas un joueur qui améliore la qualité de l'équipe pour être plus fort en Ligue des Champions. Pas cette saison, peut-être dans un an ou deux, il deviendra un super joueur. Peut-être que je me trompe, et que c'est déjà un super joueur, mais qui a besoin de temps pour être au niveau du PSG. Mais on a vu l'année dernière avec Lucas Digne qu'il a fait une très bonne saison comme remplaçant, et que cette saison il cherchera à prendre la place de Maxwell. Je m'attendais à quelque chose de plus sur le couloir droit, mais c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment d'options sur le mercato dans ce secteur.

Un retour de Leonardo ?

Foot-sur7 : À ce sujet, Simone, au niveau de la gestion du mercato sur le secteur défensif notamment, mais aussi sur différents dossiers, pensez-vous qu'il ait manqué au PSG le savoir-faire d'un Leonardo, qui vient d'être recalé par la fédération brésilienne de football ? Pourrait-il endosser à nouveau le costume de directeur sportif du club ?

Simone Rovera : Je pense que ça va être compliqué de le voir revenir en France, surtout parce qu'aujourd'hui, Nasser (Al-Khelaïfi, Olivier Létang et Jean-Claude Blanc ont fait du bon travail sur certains dossiers. Leonardo achetait toujours des joueurs ciblés par le PSG, mais en dépensant beaucoup d'argent pour y parvenir. La vérité c'est que Leonardo voulait entraîner, aujourd'hui, il n'y a pas la possibilité de s'asseoir sur un banc. Je ne le vois pas revenir au PSG, et je pense que même pour lui, ça serait comme un pas en arrière. Après, la gestion des dossiers du mercato, quand tu as à respecter le fait-play financier, tu dois gérer tes dépenses, et puis il n'y avait pas énormément de dossiers. Une fois que tu as acheté David Luiz, tu dois gérer ton mercato avec les moyens que tu as en sachant que tu dois rester dans un équilibre financier. Je pense qu'Olivier Létang Jean-Claude Blanc et Nasser (Al-Khelaïfi) peuvent gérer ça, même sans Leonardo.

Interview réalisée par Hakim Maludi,

Redacteur en Chef Foot-sur7.fr.

A retrouver en Podcast sur Ohvillelumiere.