L1 / Reims - PSG, la tradition parisienne se perpétue

Publié par Eitel Mabouong le 09 août 2014 à 00:40

Lucas, Reims - PSG 08/08/14 1ere journée Ligue1 2014/2015

Les matchs d'ouverture se suivent et se ressemblent pour le Paris Saint-Germain. A l'instar de la saison passée, les Parisiens ont dominé la rencontre sans pour autant mettre à terre leur adversaire du soir. Ils se contentent finalement d'un match nul (2-2) pour leur première à l'extérieur.

Le début de match est pourtant totalement à l'avantage des hommes de Laurent Blanc. Au terme d'une récupération de balle dans les 30 mètres rémois, Javier Pastore pénètre dans la défense adverse avant de servir Zlatan Ibrahimovic dans la profondeur. Ce dernier ne se fait pas prier pour inscrire le premier but en championnat de la saison en trompant Johnny Placide d'un plat du pied croisé (7e). L'ouverture du score libère les Franciliens qui vont se créer trois occasions franches de faire le break en l'espace de trois minutes. A la 18e, Lucas, oublié par la défense sur son côté droit, repique dans l'axe libre de tout marquage. Oubliant le géant suédois pourtant libre de tout marquage face au but, l'international brésilien butte sur le portier adverse. Une minute plus tard Marco Verratti, parfaitement lancé, se retrouve seul face à Placide et sert idéalement Ibrahimovic sur sa gauche au niveau du point de penalty, qui trouve finalement le poteau gauche. Dans la foulée (20e), le Suédois s'écroule dans la surface au contact de Tacalfred contraignant M. Lannoy à désigner, généreusement, le point de penalty. Le numéro 10 francilien choisit de frapper à raz-de-terre sur sa droite mais voit sa tentative stoppée par un énorme Johnny Placide.

Reims met Paris en échec

Bousculés, malmenés, baladés par l'ogre parisien durant 20 minutes, les Rémois retrouvent des couleurs à la 22e minute. Sur un coup-franc excentré côté gauche, la défense des champions de France passe totalement au travers. Prince Oniangué surgit aux cinq mètres cinquante et crucifie Salvatore Sirigu... du tibia. A la 34e, Zlatan Ibrahimovic perd le ballon aux vingt mètres adverses. Le contre s'organise sur le flanc droit de la défense parisienne. Au terme d'une remontée de soixante mètres et d'un double une-deux avec Gaëtan Charbonnier mettant au supplice le duo Marquinhos / Thiago Silva, Antoine Devaux trompe le gardien italien d'un pointu et permet à son équipe de mener 2 buts à 1 à la pause.

En début de seconde période, la domination du Paris Saint-Germain reprend de plus belle. Ne réussissant pas à se créer de réelles occasions durant le premier 1/4 d'heure, le club de la capitale doit patienter jusqu'à la 63e minute pour enfin trouver une brèche dans la défense champenoise. Idéalement servi en profondeur sur le côté gauche par Javier Pastore, étincelant ce soir, Zlatan Ibrahimovic pénètre dans la surface et pique son ballon dans l'axe afin de servir Edinson Cavani. La balle suit une trajectoire rentrante et finie par prendre la direction du but d'un Johnny Placide qui, en voulant la repousser, ne peut que finalement que l'accompagner dans sa cage.

Désirant à tout prix l'emporter, les Parisiens poursuivent leur pressing jusque dans les arrêts de jeu. Au bout du bout des quatre minutes de temps additionnel, les coéquipiers de Clément Chantôme, entré en cours de partie, croient à la victoire mais voient à deux reprises Aïssa Mandi repousser le ballon sur sa ligne. Au terme d'un match fort en émotions et en retournements de situation, les Rémois ont subi la foudre, mais ont surtout réussi à faire déjouer des Parisiens trop imprécis dans la finition. Malgré une domination de tous les instants, ces derniers ne prennent finalement qu'un point sur la pelouse d'Auguste Delaune... comme la saison dernière du côté de La Mosson face à Montpellier (1-1 en ouverture de la Ligue1 2013/2014, Ndlr).

Afficher les commentaires