Infos - PSG : Blanc va-t-il provoquer la colère de Al-Khelaifi et de Thiago Motta ?

Publié par Eric Defunts K. le 28 novembre 2014 à 17:09

En attendant de savoir si le président Nasser Al Khelaifi a digéré sa colère pour ce geste, il est à souligner qu’au lendemain de son coup de boule contre son joueur Thiago Motta, le président parisien très remonté par le fait en avait même appelé à la sanction suprême (suspension ferme de toute activité footballistique) de la LFP pour Brandao le joueur du SC Bastia. De son côté, il est difficile d’imaginer que le joueur italien prenne fait et cause pour son bourreau du 16 août dernier dans les couloirs des vestiaires du Parc des Princes.

Après l’annonce faite hier jeudi par le tribunal de Paris, l’entraîneur des Franciliens Laurent Blanc aurait indiqué :"Une telle condamnation, c’est démesuré. Il y a eu un effet d’annonce important, je ne pense pas qu’il fera réellement de la prison. Mais c’est démesuré." Si cela peut être considéré comme un avis de solidarité en faveur de l’ancien joueur marseillais, les positions pourraient s’opposer dans le vestiaire du club de la capitale. Car, cela pourrait porter à croire que le coach ait soutenu un tel acte plutôt que de se ranger du côté des siens. À moins qu’avec le temps et du bon sens, le fair-play l’ait emporté sur leurs sentiments quant à Thiago Motta et au dirigeant du club parisien.

Afficher les commentaires