Coupe de la Ligue / PSG : L'heure de Marquinhos

Meilleur Parisien de ce début de saison, avec Javier Pastore, Marquinhos a très rapidement fait oublier le forfait de Thiago Silva, en le suppléant à merveille pendant sa blessure qui l'a écarté des terrains durant deux mois. Alors que les observateurs se demandaient comment Laurent Blanc pourrait sortir le défenseur de cette équipe avec le retour du capitaine Parisien, l'arrière-garde du PSG paye aujourd'hui l'absence de son jeune talent... La faute à un Thiago Silva incontournable, mais bien méconnaissable.

C'est que le capitaine du club de la capitale affiche un rendement bien loin de son statut depuis près d'un an maintenant. Alors qu'on le soupçonnait de se préserver en vue du Mondial, la saison dernière, il est désormais accusé de n'avoir toujours pas digéré la compétition internationale. Moins tranchant, beaucoup moins agressif dans ses interventions, moins précis dans ses relances, O Monstro nous gratifie même d'erreurs de marquage de plus en plus fréquentes, comme la semaine dernière à Barcelone, puis à Guingamp. Titulaire indiscutable, il n'est pas question pour Laurent Blanc de sanctionner le brésilien, qui fonctionne à l'affectif, et qui bénéficie de l'amitié si précieuse de son président Nasser Al-Khelaïfi.

C'est donc du banc de touche que Marquinhos a assisté aux déboires d'un capitaine qui, s'il a encaissé moins de buts que lorsque Marquinhos composait la charnière avec David Luiz, affiche une sérénité douteuse et une combativité beaucoup moins évidente que celle de son jeune compatriote. Face à Ajaccio demain en Coupe de la Ligue, Marquinhos devrait logiquement être relancé dans l'arène, comme tous ceux qui rongent leur frein sur le banc depuis des semaines, en spectateurs privilégiés de la faillite des cadres. Dans ce contexte, l'ancien défenseur de la Roma joue gros. Une prestation décevante posera question sur le niveau réel de l'assise défensive du PSG, alors qu'une belle performance relancera le débat sur la hiérarchie à bouleverser, ou pas, au sein de la défense centrale brésilienne.

Pas du genre à se mettre sous pression, Marquinhos a géré à merveille les grosses rencontres où il a été aligné, aussi bien la saison dernière en Ligue des Champions que cette année, lors de la réception du FC Barcelone, où il aura été auteur d'un match héroïque. Juste techniquement, rapide et doté d'une qualité d'anticipation qui lui a souvent valu d'être comparé à son illustre coéquipier, alors considéré comme le meilleur défenseur central du monde, Marquinhos ne peut faire que du bien à cette défense qui inquiète de plus en plus. Son apport sur coup de pied arrêté n'est pas négligeable non plus, alors que le PSG a outrageusement failli dans ce domaine le week-end dernier à Guingamp.

Alors que de nombreuses voix s'élèvent pour demander à Laurent Blanc d'envoyer un signal fort à ses cadres décevants, Marquinhos aura l'occasion de s'imposer comme une solution crédible aux yeux de son entraîneur, et cela dès demain, à condition d'afficher une meilleure implication en se montrant décisif défensivement, comme ses compatriotes du PSG semblent ne plus savoir le faire depuis quelques temps déjà.




Par Hakim Maludi
Publié le 16 décembre 2014 à 11:07 | mis à jour le 16 décembre 2014 à 11:07

Facebook
Twitter
email
Whatsapp