News As Monaco - Leonardo Jardim : « On a besoin d’attaquants. »

Publié par Eugene Brika le 12 janvier 2015 à 11:28

L'As Monaco est passé à côté de l'occasion de s'insérer dans le trio de tête de la Ligue 1. Leonardo Jardim revient sur les insuffisances de son équipe face à Bordeaux (0-0).

Pour l'entraîneur du club de la Principauté, les différentes tactiques de jeu des deux formations ont plombé la rencontre. " C’était un match entre deux équipes qui jouaient de deux façons différentes. Monaco a essayé de jouer et de contrôler le match, à travers la possession du ballon. Bordeaux a essayé d’évoluer en contre-attaque, avec peu de situations dangereuses, mais aussi peu d’occasions de buts pour les deux équipes. Donc c’est vrai, ce n’était pas un super match… " reconnaît Leonardo Jardim au Figaro Sport.

Le Portugais de 40 ans a joué toutes ses cartes pour saisir l'opportunité d'accéder à la troisième place qui s'offrait à l'As Monaco. "Oui, c’était une bonne occasion de remonter au classement. On a essayé de gagner en faisant rentrer des joueurs offensifs (Berbatov et Germain). On voulait d’ailleurs donner plus de profondeur au jeu. Mais cela n’a pas été possible.", confie t-il pour relever ensuite l'obstacle dressé par les Bordelais : " Après c’est aussi difficile de produire du jeu quand l’adversaire évolue en contre et ferme le jeu. "

Willy Sagnol et les Girondins ont bien maîtrisé la rencontre en élaborant une tactique de jeu qui a empêché le 5e du championnat (33 points) de s'épanouir sur le terrain. "Oui, c’est difficile pour notre équipe de faire le jeu. Pour nous, c’est difficile d’avoir la possession du ballon. Mais quand le match est fermé comme ce soir (hier) et que l’adversaire positionne ses lignes défensives très bas, on a besoin de jouer plus vite. On a alors besoin de plus de qualité.", se plaint Jardim.

À la question de savoir ce qui n'a pas marché concrètement contre le club au scapulaire , l'ancien tacticien du Sporting CP repond : "Il fallait plus de présence dans la surface adverse."

Jardim critique alors la prestation de ses attaquants : " On a d’ailleurs besoin d’attaquants qui se montrent plus agressifs dans les duels. C’est ça qui permet de faire la différence dans ce genre de match..."

Après sept succès consécutifs toutes compétitions confondues, le problème des Monégasques se trouverait ailleurs. " Oui. Ce n’est pas une question de forme de mes joueurs. Au niveau physique, mon groupe se sent bien. ", déclare le manager du club princier.

Afficher les commentaires