OM : Pape Diouf n’est pas « Charlie »

Publié par Gary SLM le 20 janvier 2015 à 11:11

L’ancien président de l’OM, Pape Diouf rame à contrecourant de la majorité des Français après les douloureux événements qui ont secoué la France. Si beaucoup se réclament Charlie pour afficher leur volonté de s’exprimer librement, le musulman, ancien journaliste et président de l’OM lui affirme ne pas pouvoir "être Charlie".

C’est dans les colonnes de La Provence, que Pape Diouf a fait connaitre son opinion sur les attaques terroristes que vient de subir la France. Si l’ancien dirigeant de l’Olympique de Marseille dit condamner cet acte avec fermeté, il ne se reconnait pas pour autant dans « Je Suis Chalie ». Il a déclaré : "Non, je ne suis pas Charlie dans le sens où on l'entend… Mais pourquoi donc faut-il être Charlie pour être comme tout le monde ? On peut ne pas accepter cette définition et être humaniste, refuser toutes les formes d'extrémisme et de barbarie. La liberté d'expression n'a pas la même signification pour tout le monde. Quand on sait où les caricatures peuvent amener, quand on sait les conséquences qu'elles peuvent avoir, on doit se montrer responsable plutôt que de privilégier le plaisir personnel."

L’ancien journaliste comprend sans l’approuver la décision du président de son pays d’origine, le Sénégal, d’interdire la publication du dernier numéro de Charlie Hebdo sur son territoire. "Je comprends cette décision même si je peux ne pas l'approuver", dit-il avant d’expliquer : "Quand on dit, la liberté d'expression fait partie de nos valeurs, je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas une valeur, c'est une pratique. Une valeur ici n'est pas une valeur en Orient ou en Afrique. C'est comme exciser une femme. Il s'agit d'une pratique traditionnelle, mais qui est manifestement négative. Une valeur est universelle, humaniste et positive. Elle doit être vraie partout."

Afficher les commentaires