PSG: L'avenir de Cavani à Paris lié à l'arrivée de Diego Simeone?

Lorsqu'on parle de joueurs "malheureux" au PSG, le nom d'Edinson Cavani arrive souvent en tête de liste. Fatigué d'évoluer dans l'ombre de Zlatan Ibrahimovic, exilé sur un côté, lui, le numéro 9 pur et dur, l'Uruguayen envisagerait clairement un départ l'été prochain... à moins que certaines choses ne finissent par changer, à commencer par l'identité du prochain entraîneur du club de la capitale.

"En coulisse, la rumeur du retour de Leonardo devient insistante, tout comme celle de l’arrivée l’été prochain de Simeone, expliquait récemment Pierre Ménès sur son blog. Maintenant, les joueurs vont-ils avoir la conscience professionnelle de redresser la situation ou vont-ils continuer d’achever Laurent Blanc à petit feu ?" s'interrogeait ainsi le journaliste. C'est que la rumeur Simeone est tenace. Au mois de décembre déjà, le journaliste espagnol Eduardo Inda faisait état de négociations avancées entre les dirigeants parisiens et El Cholo en vue de la saison prochaine. Il évoquait notamment le salaire de 3M€ annuels de l'entraîneur Argentin, bien inférieur à celui de ses homologues des grands clubs européens, et que Nasser Al-Khelaïfi serait disposé à faire exploser au mercato estival.

Une nomination de Diego Simeone qui, si elle intervenait, pourrait changer la donne pour certains joueurs annoncés sur le départ l'été prochain, au premier rang desquels Edinson Cavani.

Interrogé par nos soins, Valentin Fletcher, journaliste Uruguayen proche du clan Cavani, a même avoué qu'une éventuelle arrivée d'El Cholo bouleverserait significativement les plans de l'attaquant : "Simeone donne leur chance aux sud-américains, et s'il venait à Paris, il demanderait assurément à Cavani de rester au club, nous a confié le journaliste originaire de Salto. D'un côté, je pense que Cavani a besoin de changer d'air, en allant en Espagne ou en Angleterre, mais de l'autre, Simeone pourrait bâtir une équipe sur plus de sud-américains, et cela pourrait convaincre Cavani de rester durablement au PSG, a-t-il ajouté. A mes yeux, c'est même l'unique chance qui existe pour qu'il poursuive sa carrière dans le championnat français."

Un nouveau PSG à la sauce argentine pour séduire Cavani ? Une théorie plausible, à l'heure où Gianluca Di Marzio (Sky Italia) annonce que Diego Simeone pourrait débarquer à Paris l'été prochain en compagnie du joueur de Palerme Paulo Dybala, d'origine Argentine.

diego-simeone

Sanctionné pour son absence au stage de Marrakech, au même titre qu'Ezequiel Lavezzi, Edinson Cavani a fêté son retour en scellant la victoire du PSG face à Evian (4-2) dimanche après-midi en championnat. Exultant comme rarement au moment de célébrer son but, l'Uruguayen a ensuite envoyé un message fort, et à contre-sens de tout ce qui se lisait dans la presse jusqu'à présent, en liant fermement son avenir au club de la capitale : "Je ne pense qu'à honorer mon contrat.Je suis dans l’une des plus grandes équipes du Monde, vu les joueurs et le projet. Je suis heureux, adapté. Le PSG a fait naître de l’espoir en L1, de par son projet, a déclaré l'attaquant Uruguayen. En football, on ne sait jamais ce qui peut se passer, mais je suis content, je suis bien ici."

Des propos assez exceptionnels dans la bouche d'un joueur qui, il y a peu de temps encore, n'hésitait pas à exprimer son mal-être face à la presse, et se montrait systématiquement évasif sur son avenir. Deux interprétations possibles : Soit Edinson Cavani a appris à peaufiner une communication jusque là chancelante, soit l'Uruguayen a eu vent de ce qui se tramait en coulisses au Paris Saint-Germain, et il en est ravi.

Le quotidien L'Equipe, quant à lui, estime aujourd'hui qu'une nouvelle cohabitation Ibrahimovic / Cavani est inenvisageable la saison prochaine. Soutien de poids de Laurent Blanc au sein du vestiaire, l'attaquant suédois est LA valeur sûre du PSG sur le plan offensif. Mais sa méforme, si elle s'éternise, pourrait finir par lancer le débat sur sa succession, initialement incarnée par un Cavani, pour sa part peut-être déjà adepte de Simeone.

Côté madrilène, El Cholo continue de ne donner que peu d'indices sur son avenir. Hier en conférence de presse, il a déclaré que "si l'Atlético continue à grandir, je ne quitterai pas le club." En attendant, l'Argentin est bel est bien la cible numéro 1 du PSG pour prendre la succession d'un Laurent Blanc vraisemblablement condamné à plier bagage à l'été 2015.