Bernard Tapie a sévèrement critiqué Zlatan Ibrahimovic pour son dérapage envers les arbitres et la France. L’ancien patron de l’OM s’est même souvenu du cas Éric Cantona qu’il avait expédié loin de son club pour moins grave que ce qu’a fait Zlatan.

Bernard Tapie se dresse contre Zlatan Ibrahimovic

Jusqu’à maintenant, Bernard Tapie était discret sur le sujet Zlatan Ibrahimovic. Mais l’ancien dirigeant phocéen a remis les pendules à l’heure en donnant son avis sur le dérapage de ce dernier. Dans les colonnes du quotidien L’Équipe, l’homme d’affaires français déclare :

« Zlatan ? Les dirigeants auraient dû le sanctionner. Il parle quand même d’un "pays de merde". Avec moi, Cantona a fait moins grave en jetant son maillot et il n’a plus remis les pieds à l’OM. »

Pour Tapie, Zlatan est clairement intouchable au Paris Saint-Germain où il fait ce qu’il veut sans que personne au club ne pense à le sanctionner. D’après lui, Zlatan « pourrait le jeter (le maillot du club) et même le manger en public, il ne lui arriverait rien. Non seulement ils ne le pourrissent pas mais ils le soutiennent. C’est d’une nullité totale.»

Pour Tapie, Ibra se fait lécher les doigts de pied au PSG

Il faut dire que le geste de Zlatan ne plait pas du tout à l’ex-dirigeant de l’OM et encore moins le soutien qui lui a été accordé par le club via un communiqué. Tapie s’en prend même à la direction du PSG en disant : « Il (Zlatan) est plus important que le club, que le président : ils lui lèchent les doigts de pied à longueur de journée. C’est insupportable... Même si c’est un très grand joueur, il se prend pour qui ce mec-là ? »

Dans sa charge contre Zlatan Ibrahimovic, Tapie a aussi mis en opposition deux situations : «Le pénalty accordé au PSG suivi de l’expulsion de Squillaci et celui refusé à l’OM à Bordeaux. « Globalement, il y a une volonté, que ce soit chez les arbitres, les journalistes, les délégués, d'aller vers le club qui fait rêver. J'en ai profité avec l'OM.

Sans vouloir prendre la défense de l'OM, ce qui s'est passé est délirant. Comment accepter l'exclusion de Squillaci ? Le penalty, d'accord, mais le rouge est ridicule. Et à Bordeaux, on prive l'OM d'un penalty pour le même geste. Ce n'est pas le hasard...

Il y a une volonté de faire plaisir au PSG. Pourquoi ? Pour céder à tous leurs caprices ? C'est complètement dingue. »

Les fans de l’OM et anti-PSG devraient adorer la sortie de l’ancien dirigeant du club phocéen.