Ligue 1 - OM / Ayew : "Très ému et fier de ce que j'ai accompli ici".

Publié le 24 mai 2015 à 14:37

Les adieux d'Ayew au Vélodrome

Pour la dernière journée de L1, l'OM, qui a battu Bastia (3-0), n'aura pas réussi à chiper la 3ème place à Monaco, victorieux à Lorient dans le même temps (1-0). Un résultat qui n'a pas empêché le Vélodrome de rendre un hommage émouvant à André Ayew, qui faisait ses adieux à l'OM.

"Je suis très ému et fier de ce que j'ai pu accomplir ici."

Après avoir reçu un vibrant hommage de la part des supporters au stade Vélodrome, André Ayew, très ému, s'est exprimé au micro de beIN Sports à l'issue de la rencontre.

"Je suis très ému et fier de ce que j'ai pu accomplir ici, a-t-il déclaré. Je voudrais remercier les supporters pour tout ce qu'ils nous ont donné."

"Ca fait un ou deux jours que je n'étais plus tout à fait moi-même."

Pur produit du centre de formation de l'OM, André Ayew a avoué qu'il appréhendait depuis plusieurs jours le moment des adieux avec le public. Perçu comme l'âme du club et l'un de ses plus fidèles guerriers, le Ghanéen promet de rester un "enfant de Marseille", quel que soit sa future destination.

"Si je joue dans un autre club, je suis obligé de donner tout ce que j'ai aussi, assure-t-il. J'espère que ça va bien se passer et rester sur la durée dans mon prochain club. Je prends exemple sur Didier Drogba qui a quitté le club en tant que king et a réussi à devenir quelqu'un à Chelsea. Ca ne veut pas dire qu'il n'est plus l'enfant de Marseille. Je vais essayer de suivre cette voie-là et bosser dur."

Silence radio sur son futur club

Dans ces déclarations, André Ayew s'est montré évasif sur sa future destination : "Concernant mon avenir, il n'y a rien à dire pour le moment."

Pisté par la Roma, mais également suivi en Premier League, il semblerait que le Ghanéen donne sa préférence à l'Italie et à la formation dirigée par Rudi Garcia, mais c'est le silence le plus total qui continue de régner sur cette question.

Par Hakim Maludi

Facebook
Twitter
email
Whatsapp