Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi est revenu sur la célèbre affaire Zlatan Ibrahimovic qui a animé la fin de la saison.

Nasser Al-Khelaïfi dénonce le rôle des politiciens français...

Après la défaite du PSG à Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic avait laissé éclater sa colère contre l’arbitrage. Le géant suédois avait aussi dérapé en lançant que la France était un « Pays de merde », un propos dont s’étaient rapidement saisis les politiciens.

Nasser Al-Khelaïfi revient sur cette polémique de la saison qui a rajouté des difficultés au parcours du PSG en confiant au site Al-Watan : « Zlatan ? Ce qu’il a dit ne visait pas à insulter les médias français, mais il était en colère après la défaite parce qu’il déteste perdre.

Ses propos ont été amplifiés et ça a pris une grande dimension. Certains, y compris les hommes politiques ont amplifié ça alors que Zlatan a seulement parlé de l’arbitrage. »

Et le dirigeant du PSG a mis en évidence les qualités de son attaquant vedette en rajoutant qu’il doit sa célébrité à son acharnement au travail. « Il est controversé, mais il aime gagner beaucoup et s’impose une discipline à l’extrême. Il arrive aux entraînements deux heures avant et repart deux heures après. C’est de cette manière qu’il a atteint une telle célébrité. »

Alors qu’un retour de Zlatan Ibrahimovic vers le Milan AC, club qui compte investir massivement cet été, est dans les tuyaux, le boss parisien tente de montrer à son joueur combien il est apprécié au club, une technique qui devrait fonctionner.