Mercato - PSG : Et si Adrien Rabiot engageait un (vrai) agent ?

Souvent critiquée pour son rôle, Véronique Rabiot gère la carrière de son fils Adrien, jeune talent du Paris Saint-Germain. C'est que les caprices, bouderies, ou coups de forces sont souvent légion envers le club, alors que la mère du joueur n'a pas de statut officiel d'agent.

Rabiot devrait-il engager un véritable agent de joueurs ?

"Il devrait effectivement trouver une personne de confiance qui lui permette de prendre du recul sur ses choix de carrière et de mieux communiquer", a déclaré aujourd'hui Laurent Perrin, responsable de la rubrique PSG du Parisien.

"Pour un joueur de 20 ans, c'est une chance énorme d'être au PSG et de jouer aussi régulièrement. Je pense qu'il progresse beaucoup plus en étant remplaçant à Paris plutôt que titulaire à Toulouse, estime le journaliste. Rabiot est jeune et il veut jouer. Mais il doit réfléchir à moyen terme."

Véronique Rabiot au centre des critiques

Pour un grand nombre d'observateurs, si Adrien Rabiot renvoie une image si négative de lui-même auprès des supporters Parisiens, mais aussi de la France du foot, c'est en partie à cause du rôle et de l'omniprésence de sa mère.

Suite à sa sortie médiatique musclée de la semaine dernière, Véronique Rabiot a d'ailleurs été sèchement recadrée par Damien Degorre, de L'Equipe :

"Il faut qu’elle arrête, car Véronique Rabiot ne manquerait pas non plus au PSG, a lancé le journaliste. Sur le coup ça m’énerve, car ce qu’il faut dire c’est que Leonardo lors de sa dernière année au PSG il ne voulait plus parler à Mme Rabiot."

Dans un entretien accordé à Canal Supporters, la mère du joueur déclarait regretter le départ de Leonardo, tout en souhaitant la présence d'un ancien joueur de haut niveau dans l'organigramme du PSG, plus apte, selon elle, à comprendre les besoins des joueurs.

"Qu’est ce qu’elle en sait qu’un ancien joueur de haut niveau manque au PSG ? Combien de directeurs sportifs a-t-elle côtoyés dans sa carrière d’agent ? D’ailleurs, elle n’est pas agent", a également souligné le journaliste de L'Equipe.

A l'automne dernier, à l'issue du long bras de fer que le clan Rabiot avait engagé contre le PSG, pour finalement prolonger jusqu'en 2019, c'est Jean-Michel Larqué qui s'était élevé contre l'entourage du joueur.

"Malheureusement, je pense qu’Adrien Rabiot n’est pas tout à fait libre de ses mouvements, avait-il déclaré. Si je fais allusion à sa maman ? Oui, j’en suis sûr. A un moment, cette personne se rend compte qu’on ne peut pas impunément s’asseoir sur des contrats et décider unilatéralement."




Par Hakim Maludi
Publié le 22 juin 2015 à 15:14 | mis à jour le 22 juin 2015 à 15:14

Facebook
Twitter
email
Whatsapp