FC Nantes - Mercato : Franck Kita évoque les dossiers brûlants

Publié par Emmanuel Bonzo le 26 juin 2015 à 19:39

Franck Kita, directeur général délégué du FC Nantes, a fait un tour d’horizon des dossiers chauds de son club pour son retour sur le marché des transferts de l’été.

Bilan à mi-parcours de Franck Kita

Plusieurs joueurs sur le plan interne comme externe animent activement l’actualité mercato du FC Nantes. Pour en savoir davantage, Franck Kita en conférence de presse a livré quelques détails concernant la situation de certains joueurs de l’effectif nantais et même en dehors.

Ainsi, le responsable nantais s’est appesanti sur l’intérêt présumé de son club pour l’attaquant argentin Gustavo Bou du Racing Club. « On a lu beaucoup de choses sur ce fameux Bou qu’on n’a jamais vu en photo. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, mais ça fait partie du mercato… », explique Franck Kita.

Il est par la suite revenu sur le cas de quelques éléments du groupe nantais concernés par l’actualité mercato. À propos d’un éventuel intérêt de Malaga CF pour Olivier Veigneau, le directeur général délégué a été sans détour. « On n’a pas du tout été approché par le club espagnol », confie le dirigeant du club nantais.

Franck Kita a aussi évoqué les situations de Papy Djilobodji, de Jordan Veretout et d'Issa Cissokho. Concernant le dernier cité, monsieur Kita a livré son actualité en ces termes : « Cissokho, il a 30 ans. Cela fait 5 ans qu’il est au club. Il est attentif à ce qui se passe et tout le monde le comprend. Nous ne sommes pas vendeurs, mais on travaille quand même pour trouver une roue de secours s’il part. »

Quant aux deux autres, Veretout et Djilobodji, le directeur nantais estime qu'ils continuent de faire partie du projet du club, même si la donne peut changer à tout moment en cette période d'incertitude.

« Nous souhaiterions les garder. Mais n’ayons pas la langue de bois, plein de choses peuvent arriver. Nous souhaitons nous appuyer sur eux à l’avenir. A nous de les convaincre de rester et à nous de leur montrer qu’on va ramener de la qualité », déclare le responsable nantais.

Afficher les commentaires