ASSE : Démissions possibles à l'UCPF, Caïazzo se prononce

Publié par Eugene Brika le 10 juillet 2015 à 11:29

Bernard Caïazzo, le coprésident de l'ASSE, est pour le nouveau système qui n'autorise plus que deux clubs de Ligue 1 à descendre en Ligue 2 et vice-versa. Face aux nombreuses contestations de cette décision par certains, il annonce que certains clubs de l'élite pourraient se retirer de l'Union des Clubs Professionnels de Football (UCPF, le syndicat des clubs).

Caïazzo défend le nouveau système

Après l'officialisation de ce nouveau système par le conseil d’administration (CA) de la Ligue ce jeudi, plusieurs clubs, en majorité de Ligue 2, ne sont pas du tout d'accord. Mais Bernard Caïazzo, président du comité de surveillance de l'AS Saint-Etienne est lui tout a fait d'accord. Et il défend avec véhémence cette innovation.

« La Ligue 2 reçoit 80 millions d’euros, alors que son appel d’offres rapporte 15 millions. Nous sommes d’accord pour la solidarité, mais, aujourd’hui, le sentiment des clubs de Ligue 1 est que l’on ne pourra jamais réformer. La Ligue 2 n’est pas confrontée à la concurrence européenne. Il y a un ras-le-bol », a-t-il déclaré à L'Équipe.

Volonté manifeste d'en découdre avec la Ligue 2

Caïazzo est également l'un des vice-président de l'UCPF. Et il lance un message à ceux qui veulent l'entendre.

« Il y a maintenant une volonté de se séparer de la Ligue 2, pour faire comme en Premier League ou en Série A. On est dans des mondes différents, on est tirés vers le bas par la Ligue 2. Nous allons nous réunir. Une grande majorité des clubs de Ligue 1 peut démissionner de l’UCPF (le syndicat des clubs). On est dans une situation de crise de gouvernance », ajoute-t-il.

Afficher les commentaires