On commence à en savoir un peu plus sur les raisons de la démission de Marcelo Bielsa du banc de l’OM. Si l’entraîneur argentin ne sort pas totalement blanchi, Canal+ nous apprend que l’actionnaire majoritaire Margarita Louis-Dreyfus aurait joué un rôle dans l’affaire.

Clash entre Bielsa et ML-D

Nul n’ignore que Marcelo Bielsa est très intransigeant. Si l’Argentin parle de « confiance rompue » pour justifier son départ, Igor Levin, avocat de ML-D, apporte quelque lumière sur le dossier.

Ainsi, la source nous informe que Margarita Louis-Dreyfus ne voulait pas d’une prime de 300 000 euros à accorder à Bielsa. En outre, une reconduction automatique du contrat de El Loco, négociée avec Vincent Lebrune, lui aurait été supprimée pour être désormais fonction d’une place dans le Top 4 de Ligue 1.

Une décision si grave à un moment où personne ne s’y attendait montre que Bielsa à dû être terriblement déçu de constater que Labrune, avec qui il avait passé tout son temps à négocier, n’est en fait qu’un simple exécutant des décisions de la présidente Margarita Louis-Dreyfus.