PSG : Vente du Parc des Princes à QSI, Anne Hidalgo dément !

Publié par Gary SLM le 02 octobre 2015 à 18:34

Anne Hidalgo, maire de Paris

"Le Parisien" avait annoncé des échanges sur une possible vente du Parc des Princes au PSG par la mairie de Paris. Les services de Anne Hidalgo démentent l’information.

Anne Hidalgo dément l’information de "Le Parisien" sur le Parc



Pas de chance pour le quotidien Le Parisien, qui avait relancé le PSG sur le plan médiatique en évoquant son possible rachat du Parc des Princes. D’après le média francilien, deux versions circulaient sur le dossier. Pour la première, c’est la mairie de Paris qui aurait fait la démarche vers le club de la capitale pour lui proposer de racheter le stade dans lequel il évolue.

La seconde pointait le sens inverse. Même si aucune négociation concrète n’était annoncée après le calme observé par le club sur ce dossier, suite à la divulgation du prix auquel devait lui être cédé le Parc, près de 100 millions d’euros, la ville de Paris elle « dément totalement » l’ouverture d’un tel dossier.

La mairie a diffusé un communiqué disant : « La Ville de Paris dément formellement l’information publiée vendredi 2 octobre par le journal Le Parisien selon laquelle une offre aurait été faite au Paris Saint-Germain en vue de lui vendre le Parc des Princes (16e). »

Alors que le média francilien citait l’absence de rentabilité du Parc pour la Ville de Paris, celle-ci dément en affirmant qu’une convention avec le club : « comprend également une redevance au bénéfice de la Ville de Paris composée d’une part fixe de 1M€ par an et d’une part variable liée à l’évolution du chiffre d’affaires du Club réalisé au Parc des Princes. La vente de l’enceinte n’est donc pas du tout d’actualité ».

Le média avait aussi annoncé en début de semaine que Laurent Blanc pourrait être éjecté de son poste si pas de quart de finale de la Ligue des Champions pour le PSG cette saison. Cette information est aussi démentie par Nasser Al-Khelaïfi, qui a confié sur RTL : « Laurent Blanc veut rester avec nous. On est très content de l’avoir et il est très heureux d'être là.»