ASSE : Bernard Caïazzo charge Jean-Michel Aulas

Par ALEXIS
Publié le 24 novembre 2015 à 09:24 | mis à jour le 24 novembre 2015 à 09:24
Résultats

Bernard Caïazzo, le président du comité de surveillance de l’AS Saint-Étienne, a déballé tout ce qu’il pense de son homologue Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais.

« Aulas est omniprésent »

Se prononçant sur la personne du président de l’OL, Bernard Caïazzo a tout dit sur Jean-Michel Aulas. « Jean-Michel Aulas est omniprésent. Je me demande comment il fait, il doit dormir quatre ou cinq heures par nuit. Quelle que soit l’heure à laquelle j’envoie un mail sur la gouvernance du football, il répond toujours avec la plus grande réactivité », a répondu le coprésident de l’ASSE, invité de L’Équipe 21.

Poursuivant son témoignage sur le personnage Aulas, Caïazzo a ajouté : « Jean-Michel Aulas, c’est Docteur Jekyll et Mister Hyde. Il y a beaucoup d’hommes comme ça. S’il réussit sa vie, ça veut dire que sa bonne personne a fini par tuer sa mauvaise personne. »

Aulas ne joue pas avec les intérêts de l’OL

Les deux dirigeants sont très actifs au sein du syndicat « Première Ligue » qu’ils ont créé et qui regroupe 19 clubs de Ligue 1. Bernard Caïazzo en est le président et Jean-Michel Aulas l’un des quatre vice-présidents.

Le président du comité de veille de Sainté connaît donc bien son confrère des Gones. « Aulas, quand il défend les intérêts de l’Olympique Lyonnais, il est pire qu’une mère juive avec ses enfants. Il a un certain manque d’objectivité, mais c’est comme ça, c’est parce qu’il le vit de façon extrêmement passionnelle », a-t-il expliqué.

« Jean-Michel passe son temps à twitter. Twitter c’est un média chaud. Un président de club doit toujours agir avec un recul sur l’événement. Souvent, ses tweets font désordre. D’ailleurs, il s’est souvent excusé auprès de moi. Mais, il recommencera demain parce que c’est un autre personnage. Celui qui s’excuse n’est pas le même que celui qui, ensuite va agir de façon hyper passionnelle », a témoigné Caïazzo dans des propos relayés par Poteaux Carrés.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp