L1 / Nice - PSG : Ibrahimovic met Nice au supplice et s'offre un record

Publié par Eitel Mabouong le 05 décembre 2015 à 01:01

Laurent Blanc avait décidé de revenir à une composition classique pour cette rencontre face à l'OGC Nice. Avec le retour du 4-3-3 et la présence de Zlatan Ibrahimovic en pointe, les Aiglons se sont faits déplumer ce vendredi soir.

Nice a failli y croire...



Pour cette 17e Journée de Ligue 1, Laurent Blanc était déterminé à remettre sur pied son traditionnel 4-3-3. Les seules surprises dans la composition d'équipe aura finalement été la présence de Benjamin Stambouli dans l'entrejeu aux côté de Thiago Motta et Blaise Matuidi, rétabli pour ce rendez-vous.

Le premier quart d'heure de la partie est assez équilibré. Le Paris Saint-Germain a la maîtrise du ballon mais trouve du répondant avec une équipe niçoise sans complexe. Les Aiglons parviennent en effet à se créer des séquences de jeu dans le camp parisien par l'intermédiaire d'un Hatem Ben Arfa étincelant qui, à l'image de son équipe, s'éteindra peu à peu dans cette partie.

Ibrahimovic en mode fossoyeur

Au fur et à mesure de la rencontre, le PSG confirme leur mainmise sur son adversaire du soir. A la 35e minute, le club de la capitale est logiquement récompensé avec l'ouverture du score d'Edinson Cavani. Au terme d'une attaque placée, Blaise Matuidi dévie dans la profondeur pour Zlatan Ibrahimovic. Aux prises avec trois niçois, le géant suédois sort gagnant de ce 'duel' et sert en retrait son coéquipier uruguayen qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets.

1-0, les Aiglons sont sonnés. Ils seront bientôt K.O. A une minute de la mi-temps, Edinson Cavani est lancé dans la profondeur par Angel Di Maria. Légèrement excentré à l'intérieur de la surface de réparation, ce dernier remise immédiatement dans l'axe pour Zlatan Ibrahimovic. Lancé, le numéro '10' parisien est bousculé par Hult dans le dos. Penalty logique. La carton rouge est également sorti, l'arbitre jugeant que le défenseur niçois a anéanti une occasion nette de but. Ibrahimovic ne se fait pas prier pour battre Cardinale. Parti du bon côté, le portier ne peut rien faire face à la puissante frappe à ras de terre.

A dix contre onze, les Aiglons n'existent plus. Menés 2-0, ils vont encaisser un dernier but peu avant l'heure de jeu. Thiago Motta combine avec Angel Di Maria, qui lance instantanément Zlatan Ibrahimovic dans la profondeur. Légèrement excentré, le Suédois frappe en force au premier poteau pour inscrire son second but de la soirée.

Grand artisan de ce succès francilien, Ibrahimovic repend la tête du classement des buteurs -avec 12 réalisations- mais devient à cette occasion le meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain en Ligue 1 avec 87 buts.