PSG : Boufal, Arnautovic... un mercato sans intérêt pour Paris ?

Par Eitel Mabouong
Publié le 06 janvier 2016 à 02:32 | mis à jour le 06 janvier 2016 à 02:32
Résultats

Auteur d'une très grande partie de saison en Ligue 1, le Paris Saint-Germain semble avoir l'effectif nécessaire pour aller au bout de ses ambitions. Si une victoire finale en Ligue des Champions au mois de mai est encore illusoire pour cette année, la qualité du groupe parisien est pour sa part exempte de tout reproche au regard de l'adversité qui règne sur la scène européenne.

Des recrues au pedigree incertain en janvier

Preuve en est, les seuls joueurs cités cet hiver pour renforcer les troupes du Paris Saint-Germain ne sont que des seconds couteaux. Durant le mercato hivernal 2012, les pistes parisiennes se nommaient Mario Balotelli ou Carlos Tevez, des potentielles recrues qui auraient été amenées à prendre place dans le onze type du PSG. Seulement an plus tard, seuls David Beckham et Lucas Moura rejoignaient les rangs du club de la capitale... déjà avec un statut de remplaçant.

En janvier 2014, les noms de Miralem Pjanic ou encore Juan Mata revenaient avec insistance. C'est finalement Yohan Cabaye qui accepta de jouer les doublures du trio Verratti - Motta - Matuidi dans l'entrejeu. A l'occasion de ce premier marché de l'année 2016, Sofiane Boufal et Marko Arnautovic seraient désormais amenés à jouer les jokers de luxe hivernaux du Paris Saint-Germain. Si l'effectif francilien s'est amélioré au fil des intersaisons, le potentiel des joueurs pressentis pour rallier la capitale s'est très logiquement affaibli au cours du mois de janvier.

Un intérêt relatif pour Paris

Dans un premier temps appelée à devenir titulaire lors de l'arrivée de QSI en 2011 -tels que le furent Alex, Thiago Motta et Maxwell dés janvier 2012- la recrue hivernale parisienne ne servirait aujourd'hui qu'à faire le nombre ou combler un départ. Comme l'a confirmé Stéphane Bitton sur les ondes de France Bleu 107.1, recruter pour recruter n'aurait finalement aucun intérêt pour le PSG cet hiver, tant le groupe de Laurent Blanc paraît suffisamment chargé en termes de qualités et de quantités.

"S’il y a un club qui n’a pas besoin du mercato hivernal, c’est bien le PSG. De toute manière, les grands joueurs ne bougent pas lors de ce marché là, à part de rares exceptions. Ce sont les réglages, les réajustements qui se font l’hiver pour ceux qui en ont besoin. C’est un mercato où on tente des coups, on trouve des joueurs qui peuvent apporter et qui ne sont pas en odeur de sainteté dans leur club, en conflit avec leur entraîneur… Un joueur de talent qui ne s’entend pas très bien avec son entraîneur et qui pourrait apporter quelque chose, c’est par exemple Wayne Rooney. Mais on est loin de tout ça !"

Facebook
Twitter
email
Whatsapp