Mercato - PSG: Pour Neymar, QSI couperait les vivres au Barça

Publié par Gary SLM le 13 mai 2016 à 09:49

Le PSG qui cible Neymar est gravement accusé en Espagne pour son ingérence supposée dans les tractations entre le Barça et Qatar Airways. Le club de la capitale française, selon GOL, voudrait simplement priver le club catalan d'un juteux contrat afin de l'obliger à lui vendre Neymar que ce dernier n'arrive pas à prolonger. Explication.

Le PSG veut priver le FC Barcelone de 400 millions d'euros.

Le FC Barcelone est prêt à se plier aux exigences de Neymar pour prolonger son contrat et augmenter au passage sa clause libératoire à 220M€. Mais avant, la direction du club catalan attend la signature du contrat de sponsoring maillot qu'il devait prolonger avec Qatar Airways, lequel contrat devait être réévalué de 60 à 100 millions d'euros. Mais le Paris Saint-Germain qui sait qu'une telle augmentation permettrait au Barça de sécuriser durablement Neymar manoeuvrerait pour empêcher le deal.

Alors que le précédent vice-président du Barca Javier Faus, en charge de la question financière, avait pratiquement finalisé la prolongation du parrainage pour 60 millions d'euros par an pour les quatre saisons à venir, Josep Maria Bartomeu, après sa réélection, aurait décidé de demander une augmentation aux Qatariens. Le dirigeant Blaugrana exigeait raisonnablement 100 millions d'Euros par an, et là refus catégorique de Qatar Airways.

Selon le média, c'est Nasser Al-Khelaïfi, ami personnel de l'émir du Qatar qui aurait déconseillé à la compagnie d'injecter 400 millions d'euros dans les caisses du Barça. Autrement, il devra faire une croix sur la venue de Neymar au PSG, club appartenant à l'émir et qu'il dirige. Depuis, les négociations seraient gelées, ce qui a pour conséquence de retarder la prolongation du bail du brésilien.

À la direction du FC Barcelone, le PSG serait accusé de brouiller les relations FC Barcelone - Qatar Airways. QSI souhaiterait que la compagne accentue ses investissements en Allemagne, chez les nouveaux amis du club au Bayern Munich, dans les deux prochaines années.

Afficher les commentaires