PSG - Arsenal : Unai Emery dans le viseur de Nasser Al-Khelaïfi ?

Les choses pourraient se gâter entre Unai Emery et le président du PSG. Le technicien basque, pour la rencontre du PSG face à Arsenal, a décidé de laisser Hatem Ben Arfa hors du groupe parisien. Ce choix pourrait lui couter très cher en cas d'échec ce soir face aux Gunners.

Unai Emery prend des risques avec le PSG

En effet, il est dit que la venue de Hatem Ben Arfa au Paris Saint-Germain a été imposée à Unai Emery. Même si les rumeurs d'un départ de celui-ci à Séville avaient circulé lorsque le basque y était en fonction, le technicien espagnol n'aurait jamais été un fan du français et le montre de plus en plus ces derniers jours. En revanche, Nasser Al-Khelaïfi aime le joueur comme il l'a déjà affirmé publiquement.

En laissant Ben Arfa en marge du groupe alors qu'il n'est pas le plus mauvais de l'effectif parisien dans ce début de saison, Unai Emery tente peut-être d'expliquer à son président qu'il choisit les joueurs qu'il veut pour aller vers les objectifs qui lui sont fixés. Ce message est un risque que prend l'espagnol, car en cas d'échec en Ligue des Champions, championnat pour lequel il a été recruté, Al-Khelaïfi qu'il tente d'humilier avec cette décision pourrait être un des premiers à le lâcher.

Plus personne ne comprend la technique du basque ainsi que les choix qu'il fait. Pierre Ménès a déclaré sur Twitter que Ben Arfa n'était pas le plus mauvais de l'ensemble des Parisiens. Le choix de Emery n'est donc pas justifié d'après lui.

Le consultant sportif a ensuite rappelé, parlant de Unai Emery : "... Il est là pour gagner. C’est le PSG, il n’y a pas de patience. C’est la Ligue des champions. Si tu ne gagnes pas, la première place est déjà en danger. Et là, ce n’est pas le Real ou le Barça."