Lucas Ocampos croyait fuir la galère en s’en allant cet été de l’Olympique de Marseille au Genoa. L’Argentin prêté avec option d’achat est loin d’être le génie espéré par l’entraîneur Ivan Juric.

Ocampos ne fait pas d’étincelles au Genoa

Il faudra peut-être trouver une autre écurie à Lucas Ocampos pour le voir exploser enfin. En quittant son Argentine natale pour l’AS Monaco en 2012, l’ancien joueur de River Plate était présenté comme un grand espoir du football mondial.

S’étant rapidement rendus compte que cette présentation était vide de promesse, les Monégasques ont refilé le bébé contre 7M€ l’été 2015 aux Marseillais. Lesquels n’allaient pas tarder à l’envoyer en prêt avec option d’achat au Genoa.

Mais voilà, le natif de Quilmes ne brille point dans l’écurie italienne. Au point où son coach Ivan Juric ne s’est pas embarrassé de fioritures pour lui tenir le langage de la vérité.

« Je pense qu’il est encore en phase d’apprentissage. Il fait deux pas en avant puis un pas en arrière. Mais en ce moment, il travaille bien, c’est quelque chose qui peut peser dans la balance. Je suis content de lui, mais pour le moment je constate que c’est bien Gakpé qui a l’avantage », a déclaré l’entraîneur en conférence de presse.

Avec la menace directe de l’ancien Nantais, l’Argentin de 22 ans pourrait enfin se réveiller. Ne dit-on pas que la concurrence appelle la qualité ?