Bafétimbi Gomis blessé devrait être absent six semaines. Et lui trouver un remplaçant pour l’animation de la pointe offensive de l’OM ne serait pas du gâteau.

Clinton Njie pas de la trempe de Bafétimbi Gomis

On ne remplace pas Bafétimbi Gomis d’une chiquenaude. Rudi Garcia pourrait très vite l’apprendre ce soir lors de la réception du Stade Rennais, pour le compte de la 26e journée de Ligue 1. Le buteur marseillais, qui s’est blessé face aux Nantais, devrait pourtant être remplacé par Clinton Njie.

Un choix par défaut pour l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, qui a déjà essayé Rémy Cabella ou Bouna Sarr ? C’est vrai que l’internationall camerounais revient auréolé de sa victoire à la CAN. Mais il n’en est pas un acteur majeur, pour avoir très peu joué. D’où la question déjà de sa mise en jambe.

Par ailleurs, à écouter les propos de Remi Garde dans La Provence, le joueur venu de Tottenham Hotspur n’est pas vraiment le concurrent de la Panthère noire.

« J’imagine et j’espère que Clinton Njie a progressé. À l’époque, je ne l’aurais pas fait jouer dans cette position d'avant-centre. Je pense que son meilleur poste, c’est dans l’axe, mais pas tout seul. Plutôt en 4-4-2 », a d’abord commenté l’ancien coach de l’attaquant phocéen à l’Olympique Lyonnais, avant de conclure : « Il peut alors profiter de la présence athlétique et du travail d’appui de quelqu’un à ses côtés pour pouvoir prendre la profondeur et jouer sur ses points forts. »

Pour sa part, Rudi Garcia n’a pas encore clairement dit qu’il titulariserait Clinton Njie…