Dimanche dernier en match de clôture de la 27e journée de Ligue 1, l’OM a été littéralement humilié par le PSG devant un stade Vélodrome plein à craquer (1-5). Trois jours après cette raclée parisienne, Henri Bedimo est revenu sur cette lourde soirée.

Bedimo voulait tout casser et pleurer !

En effet, présent en conférence de presse avec son entraîneur Rudi Garcia avant la réception de l’AS Monaco en Coupe de France, le latéral gauche de l'Olympique de Marseille a carrément avoué que l'équipe a eu du mal à se remettre de la raclée qu’elle a reçu du Paris Saint-Germain. Au-delà du résultat, les Marseillais ont été atteints à un degré supérieur.

« Après le résultat et la prestation de dimanche, le lundi a été très compliqué. L’ensemble des joueurs a eu du mal à dormir. On n’a pas trouvé le sommeil. Après un tel résultat, la première chose que l’on a envie de faire c’est de rentrer chez soi, de tout casser et de pleurer. On a une frustration qu’il faudra traduire de façon positive sur le terrain », a déclaré l’international camerounais de 32 ans.

Pour se faire pardonner de leur public, Henri Bedimo et ses coéquipiers auront à coeur de battre l’AS Monaco ce soir au Vélodrome et se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de France.