OM : Equimentier, les promesses de Puma à McCourt dévoilées

Frank McCourt a trouvé un accord avec Puma Publié par Gary SLM. le 12 avril 2017 à 11:11

Puma sera l’équipementier effectif de l’OM à partir de juillet 2018. A Frank McCourt, la marque allemande a fait de grandes promesses, exposées par son Directeur Général France.

Richard Teyssier divulgue les promesses faites à McCourt

Le premier responsable de Puma en France a d’abord exposé les dessous de la signature de Puma avec l’Olympique de Marseille de Frank McCourt.

« Puma a décidé de se recentrer autour du sport. J'étais à l'écoute depuis un moment de ce qui se passait en France. L'OM est l'un des deux clubs majeurs. On peut même dire que sur les 50 dernières années, c'est le club majeur, le seul avec une étoile. Dès que l'appel d'offres s'est ouvert, je me suis montré très intéressé », a-t-il déclaré dans les colonnes de La Provence.

Richard Teyssier a ensuite donné les raisons précises que Puma avait de signer avec l’écurie phocéenne en déclarant : « L'OM va au-delà du football, il est très proche de nos valeurs : la rébellion, l'irrévérence, cette envie de perturber en permanence l'ordre établi, de faire les choses différemment. »

Face à une telle convergence d’objectifs et de comportements, le responsable français de l’équipementier allemand n’a pas hésité un seul instant : « Je ne me suis pas posé la question de la chasse gardée. J'ai juste demandé comment on pouvait devenir le prochain équipementier de l'OM. »

Alors Puma et le club marseillais ont trouvé un accord gagnant-gagnant. « On a trouvé un bon contrat, profitable au club et à Puma. (...) On a bâti un business plan ensemble, on a des ambitions fortes. On veut aider le club à avoir des équipements de plus en plus performants et les plus visibles possibles auprès de ses fans », a assuré Richard Teyssier.

Lequel a enfin dévoilé les promesses faites à Frank McCourt en révélant : « Arsenal ou Dortmund. L'OM sera traité au même niveau que ces deux clubs. Quant au traitement créatif, laissez-nous vous surprendre comme on a su le faire lors de la campagne de communication en ville. On a déjà montré notre capacité créative, on va continuer. »

Les nouveaux dirigeants olympiens avaient donc de bonnes rayons de rompre un partenariat d’une quarantaine d’années avec Adidas

Afficher les commentaires