PSG : Les hommes d’Unai Emery vont jouer en jaune à l’extérieur

Unai Emery et ses hommes joueront en jaune à l’extérieur la saison prochaine Publié le 29 juin 2017 à 22:05

Depuis plusieurs semaines, des fuites sur le net indiquaient que les hommes d’Unai Emery évolueraient en jaune la saison prochaine à l’extérieur. C’est désormais officiel puisque le PSG a présenté sa deuxième tunique, un hommage aux joueurs brésiliens qui ont marqué l'histoire parisienne.

Les hommes d’Unai Emery seront bien en jaune

Après avoir dévoilé la tenue domicile officielle fin mai, le Paris Saint-Germain vient d’officialiser l’ensemble extérieur aux couleurs brésiliennes. Ce maillot au design épuré est intégralement jaune avec de légères bandes rouges et bleues sur le col.

Marquinhos, entouré des jeunes footballeurs de la PSG Academy Brésil, présente le nouveau maillot extérieur du vice-champion de France lors de son passage à São Paulo. Une tenue entièrement jaune qui célèbre l’héritage des joueurs brésiliens passés par le club de la capitale.

Avec plus de 3 millions de fans sur les médias sociaux, le Brésil est devenu en 2017 la première communauté de fans parisiens au monde, symbole des liens d’amitié très forts qui unissent le Club de la Ville lumière au Pays du football. La formation entraînée par Unai Emery a publié un communiqué concernant cette tenue, à l’opposé des maillots extérieurs rouges habituels.

« Le Paris Saint-Germain se rendra sur les terrains avec un maillot tout jaune, célébrant l’héritage de ses joueurs brésiliens. Le Brésil a remporté son 3e titre mondial en 1970. Suite à cet accomplissement, le jeu brésilien – audacieux, technique et inné – était universellement considéré comme le meilleur au monde.

La même année, Paris Saint-Germain a été fondé, et dès ses débuts, le rêve du club était d’intégrer les magiciens de la Seleção dans son effectif. Depuis, le Brésil est le pays le plus représenté (hors joueurs français) dans l’histoire du club, avec 29 joueurs ayant foulé la pelouse du Parc des Princes au cours des 50 dernières années », peut-on lire sur le site officiel des Bleu-et-Rouge.

Par JEAN-LUC D