ASSE - Mercato : LOSC, Dominique Rocheteau recadre Kevin Malcuit

Kevin Malcuit ciblé par le LOSC Publié par JEAN-LUC D le 04 juillet 2017 à 20:50

Annoncé dans le viseur de Lille OSC, Kevin Malcuit s’est empressé de tresser une couronne à Marcelo Bielsa, avouant au passage qu’il aimerait travailler avec l’entraîneur des Dogues. Dans une interview a accordée au média Le Progrès, Dominique Rocheteau, le directeur sportif de l’ASSE, a fait savoir que le latéral droit de 25 ans s’est fait tapé sur les doigts pour avoir manifesté publiquement son intérêt pour le LOSC.

Kevin Malcuit a fait une faute

« En janvier, il y a eu en effet des clubs, mais par rapport au club, je ne me voyais pas quitter l'ASSE en pleine saison. Maintenant, le projet de Lille est séduisant, surtout avec un coach comme Marcelo Bielsa. Tout le monde a envie de travailler avec lui. Il est reconnu dans le monde entier par sa capacité à aider les joueurs à dépasser leurs limites.

Évidemment, ça m'intéresse, je veux bosser avec Marcelo Bielsa, c'est clair. » Ces propos de Kevin Malcuit, encore sous contrat jusqu’en juin 2019, n’ont pas du tout été du goût des dirigeants de l’AS Saint-Étienne, qui le lui ont donc fait savoir, comme le rapporte le patron du recrutement stéphanois.

« Je suis étonné des annonces faites de son arrivée à Lille. Des discussions sont engagées, mais rien n’est encore concrétisé, on a d’autres propositions », a expliqué Dominique Rocheteau. Par ailleurs, dans l’interview qu’il a accordée à But! Saint-Étienne, le dirigeant des Verts a également fait savoir que Malcuit s’est fait récemment taper sur les doigts pour son appel du pied à Marcelo Bielsa.

« Il a fait une faute, on le lui a dit. Il est au club. Ce n’est pas possible de faire des déclas comme ça, nous a-t-il confié. S’il en est là, c’est aussi grâce à l’ASSE. Ce n’est jamais bon de tenir ce genre de propos, en particulier vis-à-vis des supporters », a-t-il confié. À noter que les discussions entre les deux clubs bloqueraient sur le montant de l’indemnité de transfert.

Si une approche et une offre concrète d’environ 7 millions d’euros du LOSC existent bel et bien, l’AS Saint-Étienne n’a pas encore donné son feu vert puisque les dirigeants réclameraient un chèque de 9 millions d’euros. Affaire à suivre donc…

Afficher les commentaires