PSG - Mercato : Barça, Bartomeu dévoile sa stratégie pour Verratti

Marco Verratti veut rejoindre le Barça cet été Publié par JEAN-LUC D le 14 juillet 2017 à 13:30

Malgré l’intransigeance de Nasser Al-Khelaïfi, le FC Barcelone est déterminé à arracher Marco Verratti au PSG. Le club catalan serait même prêt à patienter jusqu’au dernier jour du mercato estival pour parvenir à ses fins dans ce dossier. Dans un entretien accordé au média espagnol El Periodico, Josep Maria Bartomeu, le président barcelonais, a dévoilé la stratégie qu’il compte utiliser pour faire venir le milieu de terrain italien.

Un joueur partira pour Verratti

« Verratti est le joueur idéal pour le Barça. Moi, je le recruterai. Il s'adapterait parfaitement au Barça j'en suis sur à 200%, c'est un top joueur, parmi les trois meilleurs du monde à son poste. Je ne sais pas où en sont les négociations, mais s'il y a un effort à faire, il faut le faire, c'est un très bon jeune joueur. »

Donnant suite à ces propos de l’ancienne gloire du Camp Nou, Xavi Hernandez, le président du Barça a ouvertement affirmé sa volonté de recruter le joueur du Paris Saint-Germain cet été.

Mais avec un budget mercato de 60 millions d’euros, cette opération risque d’être impossible pour les Blaugranas puisque le vice-champion de France ne serait pas disposé à ouvrir des négociations pour moins de 100 millions d’euros dans ce dossier. Le patron de la formation espagnole envisage donc d’effectuer une importante vente pour financer le transfert de l’enfant de Pescara.

« Combien je vais dépenser au mercato ? Toujours la même somme, 60M€ plus les ventes. Après quelques années, nous faisons parfois plus, d’autres fois moins. Si l’on regarde les dernières saisons, on voit qu’il y a un équilibre en moyenne. S’il y aura une bonne vente pour Verratti ?

Un joueur partira sûrement, mais qu’est-ce qu’une bonne vente ? À partir de 20M€ ? Je l’espère, nous verrons, mais cela concerne Valverde et Robert. Les gestionnaires ne décident pas. Ils choisiront qui nous devrons recruter », a expliqué Josep Maria Bartomeu. Les Parisiens sont donc avertis. Affaire à suivre…

Afficher les commentaires