OM : Le vestiaire marseillais en ébullition après Rennes

La défaite contre le Stade Rennais a mis le vestiaire marseillais sous tension Publié le 11 septembre 2017 à 13:25

L’OM s’est incliné face au Stade Rennais (1-3), dimanche en clôture de 5e journée de Ligue 1. Le vestiaire marseillais est déjà secoué par de fortes turbulences suite à cette défaite.

Garcia plus conciliant avec le vestiaire marseillais

C’est actuellement le creux de la vague à l’Olympique de Marseille. La défaite contre les Rennais pourrait avoir des conséquences plus graves et plus tôt que prévu. Après les supporters qui ont déjà donné le ton en réclamant la démission de Rudi Garcia, le vestiaire marseillais vivrait des moments tendus.

Au point que l’entraîneur aurait radicalement changé de discours d’une mi-temps à l’autre de la rencontre. Il serait passé de mots de reproches à un discours plus conciliant.

Après avoir leur avoir demandé de « montrer du caractère dans cette période difficile », le technicien français aurait promis à ses joueurs qu’il « n’allait pas lâcher ses joueurs » et « qu’il serait toujours à leur côté », avant de conclure : « On repensera à ces moments difficiles en fin de saison, quand on aura rempli nos objectifs voire soulevé un trophée ! » Un virage à 90 degrés.

Hiroki Sakai surpris par sa sortie

L’autre signe palpable d’un vestiaire marseillais qui ne respire pas l’entente parfaite, c’est bien sûr la réaction de Hiroki Sakai. Selon RMC Sport, le Japonais aurait confié à une compatriote journaliste ne pas comprendre que son coach l’ait remplacé, même s’il n’a pas manqué de mentionner qu’il serait toujours respectueux de ses choix tactiques.

Le discours d’Evra remis en cause

Enfin, Patrice Evra, élément clé de l'effectif phocéen, n'est pas épargé. Personne n’ignore les exhortations de l'ancien Turinois invitant ses jeunes coéquipiers à mouiller le maillot. Des encouragements qui ne passeraient plus vu les prestations du concerné lui-même.

« Un leader est-il crédible et écouté quand il sort des prestations comme celles-ci ? », se serait ouvertement interrogé un proche du vestiaire marseillais en fin de partie, avant de répondre : « La réponse est dans ma question. »

Il ne faudrait pas exclure une explosion du vestiaire marseillais si la tendance n’est pas inversée jeudi en Ligue Europa face aux Turcs de Konyaspor.

Par JOËL