OM : Payet se lâche sur la désertion du Vélodrome

Dimitri Payet de jouer dans un Vélodrome déserté Publié le 14 septembre 2017 à 11:14

L’OM recevra Konyaspor ce soir dans un Vélodrome très déserté par les supporters. Dimitri Payet le déplore amèrement, tout en sachant que la chose pouvait arriver.

Payet déçu de jouer dans un Vélodrome déserté

Les dernières sorties de l’Olympique de Marseille contre l’AS Monaco (1-6, 4e journée de Ligue 1) et le Sade Rennais Rennais (1-3, 5e journée de Ligue 1) jouent encore les prolongations. Mécontents de ces résultats, les supporters marseillais ont décoché des flèches contre Frank McCourt, Jacques-Henri Eyraud, Rudi Garcia, les joueurs… Même le Vélodrome n’y échappera pas.

Les inconditionnels olympiens ont effet décidé de le déserter massivement. Après le virage nord qui est déjà fermé pour la réception de Konyaspor en Ligue Europa, le virage sud sera boycotté par les supporters pendant les 10 premières minutes après le coup d’envoi du match. Dimitri Payet le déplore d’autant profondément que l’écurie phocéenne, elle, se déplacera dans des stades d’enfer.

« Si je regrette le peu d’engouement des supporters ? », s’est interrogé le milieu offensif en conférence de presse avant de répondre : « Oui, ça m'emmerde, parce qu'à l'extérieur on sera attendu dans un stade où il y aura le feu. Le Vélodrome doit être une force et quand il n'est pas plein c'est dommage. »

Dimitri Payet avait prévu l’actuelle tension

La formation olympienne est actuellement au creux de la vague. Les virulentes attaques qui fusent çà et là ne surprennent pas Dimitri Payet. Il sait que c’est toujours la pratique sur la Canebière quand les résultats ne suivent pas.

« Non, je ne suis pas choqué par les insultes entendues dimanche, cela fait partie du contexte. Ça doit nous amener de la fierté, du courage », a expliqué le Réunionnais avant de promettre : « On va essayer de renverser la situation. C'est à nous de faire en sorte d'amener le public avec nous. »

Une promesse dont les innombrables fans provençaux attendent les prémices ce soir.

Par JOËL