OM - Mercato : Riolo pointe deux grosses arnaques

Daniel Riolo subodore une escroquerie dans le recrutement d'Abdennour et de Mitroglou Publié le 23 septembre 2017 à 11:35

L’OM a recruté Abdennour et Mitroglou aux derniers moments du marché estival. Pour Daniel Riolo, les dirigeants marseillais auraient tout simplement été arnaqués sur ces deux recrues.

Riolo évoque un « Panic Buying » pour Abdennour

L’Olympique de Marseille avait fait d’un second axial une priorité de son recrutement estival. Aymen Abdennour a été engagé à la dernière minute. Sans autre forme de procès, l’ancien défenseur du FC Valence a été aligné pour sa grande première contre le Stade Rennais (1-3, 5e journée de Ligue 1). La suite est connue. L’international tunisien, à la ramasse tout le long de sa présence sur la pelouse, est sorti blessé. Un fait qui interpelle Daniel Riolo.

« Ça a commencé avec Abdennour qui, tout comme Mitroglou, a été chopé au dernier moment, dans le fameux "Panic Buying". Le mec démarre : on ne sait pas s'il est prêt. Donc qui décide ? Il est prêt, il n'est pas prêt ? Quel est son état de forme ? Il joue. Fiasco, ils perdent à domicile. Match pitoyable, ridicule », a rappelé le journaliste de RMC avant d’ironiser : « Tu ne pouvais pas faire pire pour ta recrue en défense, dans un secteur qui était très important et où on attendait une recrue. Bim, planté ! »

Riolo parle de « flou » pour Mitroglou

Le grand attaquant, c’était la priorité des priorités. Après les échecs sur les cibles prioritaires, les recruteurs olympiens ont fini par engage Kostas Mitroglou en provenance du Benfica Lisbonne. Dit de la sorte, il n’y aurait pas de quoi s’alarmer, même si l’international grec est également arrivé dans la précipitation.

Mais l’ancien buteur de l’Olympiakos Le Pirée est arrivé blessé. Une blessure sur laquelle les informations soufflent le chaud et le froid. Ce à quoi Daniel Riolo ne comprend rien.

« L'attaquant, lui, n'avait pas encore joué, donc on attendait. On n'en est même plus à se demander comment ils joueront quand il sera là, car on ne sait pas quand il sera là. Là, ça commence à faire beaucoup », s’est inquiété le célèbre confrère avant de se livrer à un véritable questionnement : « Encore une fois, que fout le service médical ? Qui dirige ce service ? Comment peut-on nous dire : "dans une semaine, dans deux semaines, dans trois semaines..." En arrivant, il a passé une visite médicale ? Il l'a vraiment passée ? Il l'a mal passée ? Benfica a glissé une banane dans l'affaire ? C'est quoi ? », puis de conclure : « C'est flou. Et on le sait maintenant depuis un peu plus de cinq ans, quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup. »

Riolo n’épargne pas les dirigeants de l’OM

Deux recrues pour lesquelles Daiel Riolo n’épargne pas les dirigeants phocéens eux-mêmes. Le consultant semble leur reprocher un manque de perspicacité.

« On se demande ce que font les dirigeants », s’est-il d’abord interrogé avant de poursuivre : « Je parlais du service médical, mais au-dessus, il y a encore les dirigeants. J'ai envie de leur demander : "vous faites quoi avec Mitroglou ? Vous allez nous expliquer ce qui se passe ? Vous allez réagir ?" Ils vont réagir ou continuer à prendre les gens pour des cons. Parce que là, je peux commencer à comprendre que les supporters en aient un petit peu ras le bonbon. À moins que, et ce serait peut-être même plus grave, ce soient les dirigeants de l'OM que l'on ait pris pour des cons dans cette affaire. »

Vivement que Aymen Abdennour et Kostas Mitroglou soient remis d’aplomb…

Par JOËL