PSG - Sélection : Marquinhos prend la relève de Neymar au Brésil

Marquinhos va porter le brassard de capitaine du Brésil lors de la rencontre contre le Chili, mercredi à 1h30

Déjà qualifié pour la prochaine Coupe du Monde en Russie, le Brésil aborde le dernier match face au Chili, ce mercredi à 1h30, avec beaucoup de sérénité. Pour l’occasion, le sélectionneur de la Selecao a décidé de nommer Marquinhos, défenseur centrale du PSG, capitaine pour cette rencontre.

Marquinhos garde les pieds sur terre

Avant la Coupe du Monde 2018 en Russie, l'été prochain, le sélectionneur de l'Équipe du Brésil est à la recherche de ses futurs leaders. Dans cette optique, Tite fait tourner depuis plusieurs matchs la responsabilité du capitanat.

Après le joueur du Real Madrid Casemiro, qui avait pris la relève de Neymar lors du nul contre la Bolivie (0-0), c’est Marquinhos qui va être le capitaine de la Selecao pour le match de cette nuit à Sao Paulo, la ville de naissance du Parisien. Le défenseur du Paris Saint-Germain portera donc le brassard symbolique lors du dernier match de qualification à la Coupe du Monde 2018.

L’ancien joueur de l’AS Roma est un homme de base depuis la prise de fonction de Tite en juin 2016. Il devrait être aligné aux côtés de Miranda en charnière centrale vu que l’autre parisien, Thiago Silva, est sorti sur blessure lors de la dernière rencontre.

« Quand nous étions enfants, nous rêvions de jouer pour l’équipe nationale. Recevoir le brassard est un très grand honneur. C’est un match spécial pour moi, dans ma ville, avec ma famille. Chaque personne à son caractère. Chacun a sa façon de diriger, certains sur le terrain, d’autres en dehors.

Mais avec de tels joueurs, vous n’avez pas besoin de leur tirer les oreilles, ce sont des joueurs de haut niveau. Je vais essayer d’aider mon équipe de la meilleure façon, en cherchant à être tranquille et serein. Moi et ma famille sommes très bien préparés pour ce moment.

Bien que nous gagnons de grandes choses, je reste un garçon humble et ambitieux, qui se bat pour ses rêves. Je garde les pieds sur terre pour que rien ne change dans ma tête. C’est comme ça que je vis », a expliqué le protégé d’Unai Emery dans des propos rapportés par le média brésilien Lance.