PSG - Mercato : Tebas s’en prend encore à Al-Khelaïfi pour Neymar

Le président de la Liga ne diggère toujours pas le transfert de Neymar du Barça au PSG

Plus de deux mois après le transfert de Neymar du FC Barcelone au PSG pour 222 M€, Javier Tebas continue de ruminer sa colère envers le président parisien Nasser Al-Khelaïfi. Invité de la radio RMC ce mardi, le patron de la Ligue de Football Espagnol est revenu sur cette transaction hors norme du mercato estival passé.

Des choses clairement illicites dans le transfert de Neymar

« La Liga va porter plainte contre le PSG, qu’il paye ou non la clause de Neymar. On avait déjà prévenu le président du PSG de ce que nous allions faire et nous voyons que la politique du club reste toujours la même. » Après ces propos tenus en juillet dernier, Javier Tebas en veut toujours à Nasser Al-Khelaïfi.

Le président de la Liga en a rajouté une couche sur l’arrivée de l’international brésilien dans la capitale française. Pour le dirigeant espagnol, le leader du championnat triche au niveau de ses revenus pour tromper la vigilance de l’UEFA et du Fair-Play Financier.

« Le président du PSG a été prévenu dès le mois de mars d’une dénonciation à l’encontre de son club, c’est un club qui a des sponsors qui lui donnent beaucoup d’argent, ce n’est pas très clair. Le transfert de Neymar ? Il y a des choses clairement illicites dans cette affaire.

C‘est pourquoi j’ai dit cette expression faire « pipi dans la piscine ». Ce n’est pas seulement pour Neymar cela fait des années et des années qu’ils font ça. Ils gonflent les revenus pour ne pas avoir de problème avec l’UEFA, moi je dénonce cela », a confié Tebas.

Avant de poursuivre : « Le PSG va se défendre et on va attendre la fin de l’enquête, mais nous campons sur nos positions. Ceci fait partie d’un marché global, le but c’est d’avoir des talents dans notre championnat. Je défends la compétitivité en Europe, l’UEFA a mis en place un bon système de redistribution des revenus, je ne fais pas uniquement ça pour mes clubs, mais pour tous.

Le président de l’UEFA est sur la même ligne que moi. » Du côté de la direction parisienne, on assure que tout a été fait dans les règles dans ce transfert.