OM : Dimitri Payet sous la menace des supporters

Les supporters pourraient prendre ombrage des contre-performances de Dimitri Payet
Par Loua Joel
Publié le 05 décembre 2017 à 15:09 | mis à jour le 05 décembre 2017 à 15:09
Résultats

Les prestations de Dimitri Payet ne sont clairement pas celle qu’attendent les supporters de la part de la recrue la plus chère et du plus gros salaire de l’OM. Et ils pourraient le lui faire savoir sous peu.

Dimitri Payet différent de Lucho Gonzalez

Lucho Gonzalez avait fait les beaux jours de l’Olympique de Marseille l’année même de son arrivée. Ses performances avaient ensuite décliné. Pour Jean-Philippe Sabo, il n’y a cependant pas lieu de comparer la situation de l’Argentin à celle de Dimitri Payet. Lucho Gonzalez n’avait perdu son influence sur le jeu marseillais que parce qu’il ne s’était pas remis du cambriolage de son domicile.

« Les deux cas sont assez différents. En fait, Lucho a commencé à voir ses performances chuter après le cambriolage à son domicile qu'il avait très mal vécu. Je parlais souvent avec lui, et il était parfaitement conscient de son manque d'impact sur l'équipe », s’est souvenu l’ancien défenseur olympien sur Le Phocéen.

Pourtant il n’était venu à l’idée de personne de remettre en cause la statut de titulaire de Lucho Gonzalez. « Mais, dans le groupe, personne ne se posait la question de savoir s'il devait être titulaire ou non, car sa qualité technique le justifiait pleinement, même en petite forme », a-t-il ajouté.

Dimitri Payet en perte de vitesse

Face à la titularisation de Dimitri Payet, l'ancien Olympien imagine que le capitaine marseillais se retrouve dans la même situation que Lucho Gonzalez. « J'imagine que ce doit être un peu la même chose pour Payet. On se dit toujours qu'il va trouver une passe, ou débloquer la situation sur un coup de pied arrêté », a-t-il supposé.

Le constat est amer. L’ancien Hammer ne démarre pas. Mais son statut de capitaine et de plus gros contrat du club le fait encore respecter pas son entraîneur et ses coéquipiers. Sauf que les supporters, eux, pourraient se lasser de ses contre-performances et le lui signifier.

« Malheureusement, ce n'est pas le cas en ce moment. Il porte le brassard, dispose d'un très gros contrat et doit montrer l'exemple, c'est ça le problème », a expliqué Jean-Philippe Sabo avant de prévenir : « Même si son entraîneur et ses coéquipiers lui maintiennent leur confiance, le public marseillais pourrait se charger de lui transmettre le message. Et ça, ça peut vite devenir problématique. »

Et ce qui est tout aussi problématique, c’est qu’on ne sait pas comment les supporters manifesteraient leur mécontentement. Pour sûr, ce ne sera pas en demandant des autographes au Réunionnais…

Facebook
Twitter
email
Whatsapp