OM : Elie Baup se déclare très surpris par Dimitri Payet

Elie Baup, ancien entraîneur de l’OM, évoque la méforme de Dimitri Payet

Interrogé sur la méforme de Dimitri Payet en ce début de saison, Elie Baup a d’abord conseillé d’en chercher les raison dans l’état psychologique du joueur, avant de se dire surpris que ce dernier soit prêt à être relégué sur le banc de touche.

Elie Baup évoque l’aspect psychologique pour expliquer la méforme de Payet

Dimitri Payet est clairement en perte de vitesse avec l’Olympique de Marseille en cette première moitié de saison. La tête de gondole du projet McCourt n’a inscrit qu’un but et délivré que trois passes décisives. Dire que l’ancien Hammer est la recrue la plus chère et le plus gros salaire de l’histoire de la formation olympienne.

Sa performance allait forcement faire parler. Pour Elie Baup, qui l’a coaché aux commandes du banc phocéen, il faut chercher les raisons de la baisse de régime du Réunionnais dans l’aspect psychologique du problème.

« Dimitri comme chacun doit être à 100%. Il faudrait savoir où il se situe psychologiquement par rapport au très haut niveau. Comment envisage-t-il les challenges futurs, a-t-il encore la même envie ? C’est le secret des joueurs qui durent », a expliqué l’ancien entraîneur marseillais dans Le Parisien.

Elie Baup surpris par Dimitri Payet

Dimitri Payet avait avoué qu’il comprendrait que Rudi Garcia le relègue sur le banc de touche s’il n’était plus performant. Des propos qui ont surpris Elie Baup. Le technicien belge connaît suffisamment le Réunionnais, qui est un battant. Alors pourquoi serait-il prêt à perdre son statut de titulaire ?

« Je l’ai entendu dire qu’il accepterait que Rudi Garcia le mette sur le banc si nécessaire. Ça m’a surpris parce que ça ne lui ressemble pas », s’est d’abord étonné le Belge avant d’indiquer : « Dimitri est un fonceur, quelqu’un qui tient à sa place et qui veut la garder. Des joueurs se perdent et se retrouvent sans cesse, ça ne sert à rien de lui parler. Il faut un déblocage, mais lui seul peut trouver la clé. »