OM : Zubizarreta en alerte après le tirage de Braga

Andoni Zubizarreta, directeur sportif de l’OM

Le tirage au sort des 16es de finale de la Ligue Europa a rendu son verdict. L’Olympique de Marseille a évité Arsenal de justesse et est tombé sur Braga, mais ne semble pas encore sorti du bois selon Andoni Zubizarreta.

Zubizarreta satisfait de ne pas tomber sur Arsenal

L’OM aurait pu tomber sur Arsenal en 16es de finale de la Ligue Europa. Mais le sort a finalement voulu que Rudi Garcia et ses joueurs affrontent le SC Braga, que la plupart des observateurs estiment plus abordable que les Gunners. Un avis que ne conteste pas Andoni Zubizarreta.

« Arsenal, c'était pire que Braga », a en effet reconnu le directeur sportif marseillais dans une interview accordée à beIN Sports.

Andoni Zubizarreta se méfie de Braga

Le responsable espagnol voudrait pourtant que l’entraîneur olympien et ses joueurs le sachent bien. Tomber sur le SC Braga ne signifie aucunement hériter d’un tirage facile. L’écurie portugaise joue très bien et il faut que les Phocéens élèvent leur niveau s’ils veulent passer le cap.

« On a joué à Guimaraes, c'est à côté, on connaît le voyage, mais il faudra hausser notre niveau pour être de nouveau présent au prochain tirage », a prévenu l’ancien patron du recrutement barcelonais.

Andoni Zubizarreta optimiste pour l’OM

Mais Andoni Zubizarreta ne dit pas que le SC Braga est supérieur à l’OM, loin de là. Au contraire, il garde bon espoir que les Marseillais se qualifieront pour les 8es de finale, eu égard à leur brillante prestation face à l’ASSE (3-0), dimanche en clôture de la 17e journée de Ligue 1. Une prestation de haute voltige qui est la preuve que la formation olympienne monte en puissance.

« Notre qualité, c'est toujours l'équipe, notre capacité à jouer ensemble. Hier, on a joué un très bon match contre Saint-Etienne, avec la possession de balle, des attaques, des joueurs très offensifs », a expliqué l’ex-capitaine de la Roja avant de conclure : « Et on a déjà joué des matches plus tactiques, avec un jeu plus équilibré et plus de contre-attaques. On a plusieurs possibilités mais on joue toujours à fond. »

Le voeu de Rudi Garcia a été exaucé : il ne s'éloignera pas de la France.