FC Nantes : Polémique, Ménès relance le sujet du jeu de Ranieri

Pierre Ménès, journaliste sportif

Le jeu imposé par Claudio Ranieri au FC Nantes ne plait pas du tour à Pierre Ménès. Ce dernier explique pourquoi et répond à ses détracteurs sur le sujet.

Pierre Ménès « s’ennuie » à regarder le FC Nantes de Ranieri

Pierre Ménès a expliqué pourquoi il n’apprécie pas la philosophie de jeu de Claudio Ranieri. Le journaliste estime que le football ne se résume pas qu’aux résultats, il faut aussi du spectacle.

Il insiste donc pour dire qu’il s’ennuie à voir le FC Nantes du technicien italien joué. Alors que, par le passé, les Canaris étaient reconnus et admirés pour leur jeu plaisant, du temps de certains techniciens.

« Je m’ennuie en regardant jouer Nantes. Et pour ça, comme pour le reste, je le dis. Mais là, je n’ai pas le droit. Pas le droit à l’ennui. Avec le Bordeaux de Ricardo, l’OM d’Elie Baup, le Monaco de Leonardo Jardim première saison, le Lille de René Girard, je me suis déjà souvent retrouvé confronté à des supporters qui ne comprenaient pas comment je pouvais critiquer leur équipe chérie qui avait des supers résultats… en n’offrant aucun spectacle », a martelé Ménès sur C-News, dans des propos relayés par But Football Club.

Il répondait ainsi « aux supporters, qui regardent le résultat bien avant le plaisir et la qualité du jeu ». « Allumé » par les fans des clubs dont il critique le jeu sans qualité, le chroniqueur sportif de Canal+ leur a donné la réplique.

« J’ai une autre idée du foot, surtout à Nantes. Je suis suffisamment âgé pour avoir de vrai souvenir de la Maison Jaune avec Jean-Claude Suaudeau et Raynald Denoueix.

Cet héritage a d’ailleurs longtemps été pesant pour leurs successeurs, qui ne pouvaient pas compter sur des générations de la même qualité. Parce que pour bien jouer, il faut deux choses : de bons joueurs et essayer.

Ranieri doit considérer qu’il n’a pas un effectif suffisant pour produire du jeu, ce qu’il faisait avec Monaco. Alors, il bétonne. Et ça marche. Il n’y a rien à dire là-dessus. Mais qu’on m’oblige à m’extasier devant ça, non merci », a argumenté Pierre Ménès.

Le FC Nantes a fini 5e de Ligue 1 à la mi-saison, avec 33 points, pour 18 buts inscrits et autant encaissés en 19 matchs.