OM : Vincent Aboubakar dévoile les raisons de l’échec de Mitroglou

Vincent Aboubakar estime qu’il faut chercher les raisons des difficultés de Mitrouglou dans une préparation tardive avec l’OM

Vincent Aboubakar n’est pas convaincu que Mitroglou ne parvient pas à s’imposer avec l’OM par manque de talent. Il met les difficultés de l’ancien buteur du Benfica Lisbonne sur le compte d’une intégration tardive avec l’écurie marseillaise.

Vincent Aboubakar pointe la préparation tardive de Mitroglou

Recruté au tout dernier moment du mercato estival à l’Olympique de Marseille en provenance du Benfica Lisbonne pour marquer des buts, Kostas Mitroglou n’y est pas encore. Avouons que 2 petits buts en 9 matches de Ligue 1 ne sauraient justifier une indemnité de transfert de 15M€.

Vincent Aboubakar, également convoité cet été par les recruteurs marseillais, explique pourtant que l’international grec n’est pas le joueur nul que nombre d’observateurs français et de supporters olympiens croient déjà. Pour le buteur du FC Porto, le Grec a eu la malchance d’arriver assez tard dans une écurie qui où les automatismes d’ensemble étaient déjà en place.

« C‘est soit l’équipe qui s’adapte à vous, soit le contraire. A Porto, en ce qui me concerne, les automatismes étaient déjà bien présents. Si cela fonctionne mal en France, vous savez très bien comment ça va réagir. Les Marseillais ont pris Mitroglou, et regardez comment cela se passe. Ce n’est pas du tout facile. Il est arrivé dans une équipe où les joueurs avaient déjà fait la préparation ensemble », a expliqué l’international camerounais dans les colonnes de France Football.

D’ailleurs, c’est conscient de cette réalité que Vincent Aboubakar avait refusé l’intérêt phocéen. « C’est pour cela que j’ai préféré prendre du recul et rester à Porto », a révélé le joueur de 25 ans.

Enfin, pour l’ancien Lorientais, il n’est pas question se focaliser que Kostas Mitroglou. Il faut également considérer la prestation des autres compartiments de jeu.

« Mais, dans le football, il ne faut pas regarder que l’attaquant. Imaginez que Mitroglou soit à 12 buts et que l’OM se trouve à la 12e place du classement ? Que diriez-vous ? », a conclu le vainqueur de la CAN.

Suffisant pour calmer les attaques contre l’ancien de l’Olympiakos ? On verra bien.