OM : Nouvelle charge électrique de Daniel Riolo contre Eyraud

Daniel Riolo demande la cessation de toute polémique sur l’arbitrage

Jacques-Henri Eyraud s’était plaint d’un arbitrage trop favorable à l’OL, auquel de nombreux penalties sont accordés, au contraire de l’OM qui n’en reçoit que très peu. Une intervention qui n’avait pas eu l’heur de plaire à Daniel Riolo, qui avait alors sévèrement tancé le président marseillais. Et comme si son réquisitoire de la veille ne suffisait pas, le journaliste de RMC en a rajouté une couche ce vendredi.

Daniel Riolo ne veut plus entendre parler de polémique arbitrale

Jacques-Henri Eyraud n’aurait pas été vraiment bien inspiré de dénoncer les erreurs arbitrales contre l’Olympique de Marseille. Le président marseillais ne devait surtout pas rappeler que l’Olympique Lyonnais recevait beaucoup plus de penalties que l’écurie phocéenne. Il en a reçu toute une violente décharge de Daniel Riolo qui l’accuse de faire du populisme auprès des supporters et qui souhaite désormais la cessation de toute polémique sur l’arbitrage.

« Je suis peut-être naïf, mais je ne pensais pas que ça prendrait cette ampleur, son ouin-ouin sur les arbitres. Réponse de Jean-Michel Aulas. Je ne pensais pas que ça enflammerait autant les supporters. Bon, autant on m'a expliqué que c'est fait exprès pour galvaniser les troupes, pour montrer qu'on veut avoir de l'influence dans les instances. Donc, visiblement, c'est important pour les présidents de clubs d'en faire des tonnes sur les arbitres qui ne sont pas bons. Et le fameux concept, développé depuis des années, maintenant, du : "On dérange." Il va bien à tout le monde : aux Marseillais, aux Lyonnais quand c'est leur époque d'être dans cette attitude-là », a pesté le célèbre confrère.

Daniel Riolo est ensuite revenu sur son intervention de la veille pour mieux en montrer la pertinence.

« Hier, je parle de ça, je dis "les Marseillais se plaignent parce qu'ils n'ont pas assez de pénos". Mais en fait, moi je m'en fous ! Mais on en est à calculer, et je ne le savais pas. J'ai dit une énormité, hier soir, en pensant que ce n'était pas important de savoir si une équipe, ou une autre, était plus entrée dans la surface pour obtenir des penalties. Je ne savais même pas qu'il y avait des chiffres là-dessus. J'ai dit que les Marseillais sont moins entrés dans la surface que Lyon, mais sans le savoir ! Mais il y a de vrais chiffres là-dessus. Ce sont des articles que je ne lis même pas. Ça ne m'intéresse pas, je trouve qu'on ne parle pas foot », a-t-il expliqué avant de s’interroger : « Mon appel à ce début de l'année, c'est : à quel moment va-t-on arrêter ? »




Par JOËL
Publié le 05 janvier 2018 à 13:55 | mis à jour le 05 janvier 2018 à 13:55

Facebook
Twitter
email
Whatsapp