OM - Mercato : La solution macabre de Margarita Louis-Dreyfus

Margarita Louis-Dreyfus, ancienne propriétaire de l’OM, avait été conseillé de vendre tous les joueurs pros à l’été 2015. Publié par JEAN-LUC D le 11 janvier 2018 à 08:24

Désormais, le nom de Margarita Louis-Dreyfus ne va pas rappeler de bons souvenirs aux supporters de l’OM. Avant de vendre le club phocéen à l’Américain Frank McCourt, la femme d'affaires russe a bien failli donner le coup de grâce à l’actuel 4e de Ligue 1.

Margarita Louis-Dreyfus voulait vendre tous les joueurs

Malgré les trois Coupes de la Ligue (2010, 2011, 2012) et le titre de Champion de France (2012) remportés lorsqu’elle était aux commandes de l’Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus ne laissera pas forcément de très bons souvenirs aux supporters.



La faute à une fin de règne désastreuse, la propriétaire de l’écurie phocéenne refusant de mettre la main à la poche pour redresser les finances du club. De quoi expliquer les départs en cascade les deux dernières années précédant la cession du club à Frank McCourt. Mais selon le média L’Express, les choses auraient pu être encore pire.

En effet, après la démission surprise de l’entraîneur Marcelo Bielsa à l’été 2015, au soir de la première journée de la nouvelle saison, la veuve de Robert Louis-Dreyfus a bien failli prendre une décision pour le moins radicale. La faute à ses avocats qui géraient désormais le club en lieu et place de Vincent Labrune mis de côté et chargé d’expédier les affaires courantes.

Et pour remettre les comptes à flot, les conseillers de MLD n’ont rien trouvé de mieux que de l’inciter à profiter du mercato estival pour mettre sur le marché tous les joueurs marseillais. L’idée des avocats de la propriétaire de l’OM était de vendre l’intégralité de l’effectif professionnel et de s’appuyer sur les joueurs du centre de formation pour terminer la saison.

Une idée absolument banale dans le monde des affaires, mais incompréhensible en terme sportif puisque les supporters ne l’auraient probablement pas entendu de cette oreille, mais aussi parce que les résultats auraient forcément encore plus chuté et donc la valeur du club avec.

Heureusement pour les supporters marseillais, Margarita ne s’est pas rangé à l’avis de ses conseillers et la vente du club a pu intervenir un an plus tard.