OM : Une qualification en C1 "vitale" pour McCourt en vue du FPF

La C1 nécessaire pour le projet McCourt.

Le projet lancé par Frank McCourt entre déjà dans sa deuxième phase du côté de l'Olympique de Marseille. Le Fair-Play Financier contraint désormais l'OM à accélérer son accession en Ligue des Champions.

McCourt devrait être épargné sportivement pour le FPF

En seulement un an, Frank McCourt a fait passer le club de candidat au maintien à prétendant aux places en Ligue des Champions. L'OM est d'ailleurs en avance sur son temps de passage. Officiellement, Rudi Garcia doit en effet permettre à l'Olympique de Marseille de retrouver la Ligue des Champions au terme de la saison prochaine. Reste malgré tout que le Fair-Play Financier semble avoir changé la feuille de route des dirigeants olympiens.

A priori, l'OM n'échappera pas à la sanction de l'UEFA en fin de saison. Dans le pire des cas, il devrait s'agir d'une simple amende en raison du casier encore vierge du club en ce qui concerne le Fair-Play Financier. Toujours est-il qu'après cette première sanction, les dirigeants de l'Olympique de Marseille n'auront plus le droit au moindre écart de conduite dans leur gestion économique... mais également sportive.

La C1 nécessaire pour le projet McCourt

L'Equipe confie ainsi ce vendredi qu'une participation à la Ligue des Champions, et ses gains générés, deviendra "vitale à partir de la saison 2019 - 2020" pour donner un coup de boost au projet de Frank McCourt. Faute de cela, l'OM pourrait être contraint d'éponger son déficit en réduisant ses dépenses sur le marché des transferts ou en se séparant d'un joueur à forte valeur marchande.

Les autres leviers de Frank McCourt se situent également sur le plan de la billetterie et du marketing. Là encore, c'est une place en Ligue des Champions qui permettra inéluctablement à l'Olympique de Marseille de bénéficier d'une meilleure image auprès des sponsors et donc de revoir les contrats à la hausse avec ses partenaires.